« Menteur », « paresseux », « agent étranger… » Jordan Bardella démoli par ses adversaires lors du premier débat

« Menteur », « paresseux », « agent étranger… » Jordan Bardella démoli par ses adversaires lors du premier débat
« Menteur », « paresseux », « agent étranger… » Jordan Bardella démoli par ses adversaires lors du premier débat

l’essentiel
Les sept têtes de liste aux élections européennes se sont réunies pour un débat du Grand Jury RTL-Le Figaro-M6-Paris Première ce dimanche 5 mai. Premier dans les sondages, Jordan Bardella était la cible principale des autres candidats.

C’était la première fois qu’ils étaient réunis autour de la même table. Les sept têtes de liste pour les élections européennes ont débattu ce dimanche 5 mai, invitées par un Grand Jury RTL-Le Figaro-M6-Paris Première.

Quatre thématiques ont été imposées à Jordan Bardella (RN), Valérie Hayer (Renaissance), Manon Aubry (LFI), Raphaël Glucksmann (PS-Place publique), Marion Maréchal (Reconquête !), François-Xavier Bellamy (LR) et Marie Toussaint ( Les Écologistes) : « La guerre économique contre la Chine et les États-Unis », « les défis de la défense européenne », « l’immigration et la protection des frontières du continent » et le « défi écologique ».

Lire aussi :
Elections européennes : le RN Jordan Bardella domine toujours largement les sondages, la liste PS de Glucksmann remonte

Pour la première fois, les sept candidats aux élections européennes étaient réunis.
AFP – Joël SAGET

Un « agent étranger »

Premier dans les sondages (32% selon l’institut Elabe), Jordan Bardella, était la principale cible des autres candidats, à l’exception de Marion Maréchal et François-Xavier Bellamy, notent nos confrères de BFMTV.

Des critiques ont d’abord éclaté entre les candidats RN et LFI dès les premières minutes du débat. “L’Europe doit renouer avec le sentiment de souveraineté, d’indépendance et d’autonomie stratégique”, estime Jordan Bardella. « Vous prétendez défendre la France, mais la réalité est que vous êtes un agent étranger » rétorque Marie Toussaint, avant d’ajouter : « Quand on a une telle fascination pour Vladimir Poutine, pour Bachar al-Assad, on ne peut pas venir ici et dire que nous défendons les Français. Je pense que c’est vraiment un mensonge.

« Vous n’êtes pas patriote, vous êtes au service d’une idéologie », commente Raphaël Glucksmann. « Nous ne voulons pas de petits télégraphistes du Kremlin », a déclaré le candidat PS-Place publique.

Le parti de la « paresse nationale »

Le représentant du Rassemblement national a également été critiqué dans son rôle d’eurodéputé. « Vous avez déposé 21 amendements en cinq ans, alors que j’en ai déposé 3 500. Vous n’êtes plus le parti de la flamme nationale, mais le parti de la paresse nationale”, s’est exclamée Marie Toussaint. « Vous êtes un bénéficiaire de l’aide sociale, un menteur, un profiteur », dit-elle.

Raphaël Glucksmann a accusé le Rassemblement national d’être hypocrite. “Vos slogans de plateforme zéro immigration, c’est une vidéo TikTok, ça ne correspond pas à la réalité des économies européennes”, commence-t-il, reprenant les propos de Marion Maréchal. « Giorgia Meloni, votre alliée, a fait campagne en faveur de l’immigration zéro. […] Une fois arrivée au pouvoir, elle a invité 450 000 travailleurs étrangers. Je veux mettre fin à l’hypocrisie et vous êtes stupides sur la question migratoire», a-t-il lancé à l’adresse de ses adversaires d’extrême droite.

\ud83c\uddea\ud83c\uddfa\ud83d\uddf3\ufe0f\ud83d\udde3\ufe0f Immigration : « Les slogans de votre plateforme, c’est une vidéo TikTok, ça ne correspond pas à la réalité. Je veux la fin de « l’hypocrisie et vous êtes stupides sur la question migratoire », dit @rglucks1 Dans #LeGrandJury. #RTL pic.twitter.com/AUVlw0Jr8y

— RTL France (@RTLFrance) https://twitter.com/RTLFrance/status/1787080123721920585?ref_src=twsrc%5Etfw

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV «Je me demande si c’est inquiétant»
NEXT Au Vatican, 34 gardes suisses ont prêté serment de rejoindre la plus petite armée du monde – rts.ch – .