FA Cup : Manchester United offre à City, un titre et l’Europe

FA Cup : Manchester United offre à City, un titre et l’Europe
FA Cup : Manchester United offre à City, un titre et l’Europe

Manchester United, diablement efficace, a créé la sensation en dominant son voisin Manchester City (2-1) en finale de la FA Cup, samedi à Wembley, un trophée qui illumine la morose saison des « Red Devils » et les qualifie pour le titre. Ligue Europa.

La moitié rouge du stade a explosé de bonheur au terme d’un match parfaitement exécuté, malgré la pression maximale qui pesait sur les épaules d’Erik ten Hag, entraîneur menacé au coup d’envoi, et au paradis au coup de sifflet final.

Wembley est devenu le théâtre des rêves mancuniens grâce à Alejandro Garnacho (30e) et Kobbie Mainoo (39e), les deux buteurs de 19 ans, et peut-être la bouée de sauvetage du technicien néerlandais.

« Incroyable, personne ne croyait en nous. Mais nous sommes une équipe, tous ensemble », a déclaré Garnacho sur BBC One. “C’était notre dernière chance d’avoir quelque chose de positif cette saison”, a déclaré le capitaine Bruno Fernandes, les yeux embués.

La treizième FA Cup de Manchester United, la première depuis 2016, n’efface pas un exercice totalement manqué en Premier League, terminant à la huitième place, à 31 points du champion Manchester City.

Mais le voisin malade a privé son grand rival du doublé en signant samedi une victoire éclatante et méritée, synonyme de qualification pour la phase de poules de la Ligue Europa.

Le bonheur de United fait cependant le malheur de Chelsea et de Newcastle, sixième et septième. Les « Blues », qualifiés pour la Ligue Europa si City avait gagné, devront se contenter de la Conference League la saison prochaine, une compétition qui glisse sous le nez des « Magpies », privés d’Europe.

Première défaite depuis décembre

Manchester City a confisqué le ballon (77% de possession à la mi-temps) mais son jeu de passes s’est heurté au mur rouge construit autour de Lisandro Martinez et Raphaël Varane, charnière centrale de la saison dernière, impeccable pour la dernière du Français à United.

A l’inverse, l’arrière-garde des « Citizens » s’est montrée bien plus fébrile qu’à l’habitude, commentant des erreurs aussi grossières qu’inhabituelles, notamment sur l’ouverture du score.

Josko Gvardiol, mis sous pression par Alejandro Garnacho, a voulu renvoyer le ballon de la tête à Stefan Ortega, mais le défenseur croate a lobé son gardien et permis à l’ailier argentin de 19 ans de marquer face au but vide (30e, 1-0). .

Le deuxième but mancunien est davantage dû au talent des « Diables Rouges » : brillant renversement de jeu de Marcus Rashford, centre de Garnacho intelligemment prolongé et vista de Bruno Fernandes vers Kobbie Mainoo, d’une frappe parfaite (39e, 2-0) .

Pep Guardiola a redynamisé son attaque en seconde période en faisant entrer Julian Alvarez et surtout Jérémy Doku dès la reprise.

L’ailier belge a semé la panique à plusieurs reprises dans la surface mancunienne avec ses dribbles et ses passes, comme celui envoyé par Erling Haaland sur la barre transversale (55e).

Et c’est lui qui a relancé le suspense avec une frappe lointaine qu’André Onana a laissé échapper près de son poteau droit (87e, 2-1).

Manchester United a serré les dents lors des dernières minutes, interminables pour ses supporters, mais a réussi l’incroyable : vaincre le géant Citizen, invaincu (hors penalty) depuis début décembre, toutes compétitions confondues.

Cela ne sauvera peut-être pas Erik ten Hag, toujours en sursis, mais le Néerlandais a offert aux rouges un deuxième trophée en deux saisons, un an après la Coupe de la Ligue.

Chemin faisant, il prend sa revanche sur Manchester City, son vainqueur en finale de la précédente « Cup », avec exactement le même score.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Coup de tonnerre pour les Bleus avant l’Autriche ? – .
NEXT cinq anciens rugbymen grenoblois jugés aux assises