déjà reconnu coupable de meurtre et de viol, Hussein Ahmed doit répondre du viol de sa femme

déjà reconnu coupable de meurtre et de viol, Hussein Ahmed doit répondre du viol de sa femme
déjà reconnu coupable de meurtre et de viol, Hussein Ahmed doit répondre du viol de sa femme

En juin 2022, Hussein Ahmed a écopé de trente ans de réclusion criminelle pour le meurtre et le viol de Johanna Blanes. Le corps torturé de cette jeune maman a été retrouvé dans un tunnel du centre-ville de Mont-de-Marsan le 7 juillet 2019.

Lorsque les enquêteurs suivent la trace d’un Syrien de 32 ans, ils interrogent sa compagne pour déterminer…

En juin 2022, Hussein Ahmed a écopé de trente ans de réclusion criminelle pour le meurtre et le viol de Johanna Blanes. Le corps torturé de cette jeune maman a été retrouvé dans un tunnel du centre-ville de Mont-de-Marsan le 7 juillet 2019.

Lorsque les enquêteurs suivent la trace d’un Syrien de 32 ans, ils interrogent sa compagne pour identifier ce suspect. Lors de cette audience, elle a révélé aux policiers qu’elle avait été victime de viols et d’agressions sexuelles depuis le premier jour de leur mariage.

Elle raconte comment, à l’âge de 11 ans, en Syrie, elle a été mariée de force à cet homme de quatorze ans son aîné ; comment elle est régulièrement battue avec des ceintures et des câbles ; comment elle est violée malgré ses cris ; comment à 13 ans, elle a donné naissance à leur premier enfant ; comment il falsifie ses papiers d’identité pour se réfugier en France ; et comment ils arrivent dans les Landes…

Un adolescent effrayé

A Lesperon puis à Saint-Pierre-du-Mont, Hussein Ahmed a trompé tout le monde pendant des années. Les travailleurs sociaux et les bénévoles voient sa femme comme quelqu’un de soumis, qui n’a ni le droit de parler ni le droit de sortir seul. Derrière les portes closes de sa maison, c’est une jeune fille de 15 ans isolée et effrayée qui subit quotidiennement violences, brimades et humiliations.

Hussein Ahmed, défendu par Me Dutin et M.e Barbe nie toutes les accusations. Pour lui, il n’y avait pas de mariage forcé et il ne savait pas que sa femme était mineure. Aux enquêteurs, il a expliqué qu’elle ne faisait rien à la maison, ni la cuisine, ni le ménage et qu’il était responsable de tout.

Ne souffrant d’aucun trouble psychologique, ce père est décrit comme « manipulateur », « menteur », « mythomane » et « méchant narcissique » par les experts. Il risque jusqu’à vingt ans de prison.

Ce vendredi 24 mai et lundi 27 mai, les juges devront se prononcer sur ces viols commis en France mais aussi en Syrie et en Turquie.

Contacté, Me Olallo, l’avocat de la victime, estime que son client devrait demander que le procès se tienne à huis clos.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV qui sont les candidats déclarés dans le département des Deux-Sèvres ? – .
NEXT Pontarlier. Quelques idées de sorties dans le Haut-Doubs pour le week-end du 1er et 2 juin