Un bus calciné et une trentaine de blessés dans une rixe avant Lyon-PSG

Un bus calciné et une trentaine de blessés dans une rixe avant Lyon-PSG
Un bus calciné et une trentaine de blessés dans une rixe avant Lyon-PSG

Un entraîneur a été brûlé et 20 supporters, ainsi que huit policiers, ont été légèrement blessés lors d’affrontements entre supporters de l’OL et du PSG au péage d’une autoroute, juste avant la finale de la Coupe de France à Lille, des faits condamnés. « avec la plus grande fermeté » par le président Emmanuel Macron. Cette bagarre a eu lieu entre supporters des deux équipes qui se rendaient au stade Pierre-Mauroy de Villeneuve-d’Ascq vers 18 heures sur l’autoroute A1, au péage de Fresnes-lès-Montauban (Pas-de-Calais), vers 18 heures. à soixante kilomètres de Lille.

“Une centaine d’individus sont impliqués”, selon la préfecture du Pas-de-Calais. Un bus a été incendié et « 20 blessés légers » sont à déplorer parmi les supporters, tous « pris en charge dès leur arrivée au stade par le SAMU »précise-t-elle. « Au moins huit policiers » ont également été légèrement blessés, a ajouté le préfet du Nord Bertrand Gaume avant le match, remporté par le Paris Saint-Germain (2-1). “Je condamne avec la plus grande fermeté toute violence”a réagi le chef de l’Etat Emmanuel Macron, présent au stade, lors d’une déambulation publique à Tourcoing. “Ce sont des événements sportifs où il faut avant tout être heureux.”

Nous avons dû nous défendre

Selon le récit du préfet Gaume, un convoi de partisans, escorté par la police, a croisé celui de partisans opposants, « arrivé au mauvais endroit » Et “mauvais timing”. Des supporters, dont il n’a pas clairement précisé s’ils étaient lyonnais ou parisiens, puis “a déclenché les dispositifs de sécurité du bus” Pour “attaquer l’équipe adverse”qui de son côté a envoyé des fumigènes contre un bus. “Il y a eu des bagarres très violentes”, avant l’intervention rapide des forces de l’ordre, selon M. Gaume. Outre le bus incendié, quatre autres ont été endommagés.

Selon le Collectif ultras Paris, un bus parisien “agressé par un bus lyonnais”, alors que la route était “exclusivement réservé aux supporters parisiens, chaque groupe de supporters avait un parcours prédéfini”. “Par la suite, d’autres bus parisiens et lyonnais se sont croisés, et nous avons dû à nouveau nous défendre”il ajoute dans un communiqué de presse. « Le parcours suivi était celui de l’escorte, modifié par la police. Les bus étaient effectivement sous escorte »a assuré l’Olympique Lyonnais dans un communiqué condamnant ces violences.

La carcasse du bus calciné se trouvait encore sous le péage au début du match, ont constaté des journalistes de l’AFP. Quelques supporters lyonnais encore présents à ce moment-là ont finalement été emmenés dans des bus sous escorte. A la sortie du stade, les supporters des deux camps, d’abord les Lyonnais, puis les Parisiens, ont été pris en charge dans le calme, sans se croiser, sous la vigilance de nombreux stadiers et de longues colonnes de véhicules CRS.

« Ces actes de violence, survenus avant le match sur la voie publique, sont inacceptables » Et “à l’opposé des valeurs que doit porter le football”a réagi la Fédération française de football. “La finale de cette prestigieuse compétition est une fête et elle doit le rester.” Dans la journée, des supporters parisiens, mais surtout lyonnais, ont animé les rues du centre de Lille dans une ambiance bon enfant, a constaté un journaliste de l’AFP. Selon la préfecture du Pas-de-Calais, 1 000 policiers et gendarmes ont été mobilisés pour sécuriser la rencontre et 1 000 autres pour gérer la sécurité du stade.

Un accrochage a éclaté entre supporters lyonnais et parisiens au péage d’une autoroute avant la finale de la Coupe de France, samedi 25 mai 2024.

Crédit : Getty Images

La préfecture du Nord a mis en place plusieurs mesures avant cette rencontre à très haut risque, classé 5 sur une échelle de 5 par la Division nationale de lutte contre le hooliganisme. Les supporters de l’OL et du PSG ont notamment été interdits de déplacement “en dehors des espaces qui leur sont réservés” et ne pouvaient pas se croiser à proximité de l’enceinte. La préfecture a également demandé aux supporters de chaque équipe d’utiliser chacun une ligne de métro différente pour se rendre au stade.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV XV de France – A Marcoussis, la tournée estivale est lancée ! – .
NEXT « Ce que l’Espagne doit faire, c’est… », Casillas… – .