La cagnotte de 164,1 millions a chuté à l’Euro Millions

La cagnotte de 164,1 millions a chuté à l’Euro Millions
Descriptive text here

Le miracle lausannois n’a pas eu lieu. Le LHC a perdu 2-0 en Finalissima contre Zurich. Retour sur une soirée entre fierté et déception.

Les Lausannois ont été mis sous pression dès le coup d’envoi. C’est Zurich qui a surtout joué dans les premières minutes. Notamment avec Juho Lammikko qui s’est approché dangereusement du but, a fait une belle passe au centre derrière, mais tous ses coéquipiers étaient occupés ailleurs.

Les deux équipes ont ensuite échangé coup sur coup. D’abord avec une frappe de Tim Bozon, manquée. Idem pour Derek Grant à l’autre bout de la glace. Et les Lions du Léman se sont également fait peur, comme avec cette erreur de Ronalds Kennins qui s’est remis sur une canne zurichoise.

Damien Riat a enfin pu s’offrir une belle occasion de tir à la 8ee, mais la rondelle a rebondi sur Simon Hrubec. D’une manière générale, il était difficile pour Lausanne de jouer dans sa zone offensive, et surtout de tirer. Après 20 minutes, on compte 19 tirs cadrés pour le ZSC contre 6 pour le LHC. Les Lausannois ont également dû subir une autre énorme occasion zurichoise avant la pause. Connor Hughes, occupé à sa gauche, a quasiment laissé la cage vide, laissant la chanson libre pour un coup. C’est Théo Rochette qui est venu gêner un adversaire pour l’empêcher de tirer.

En fin de troisième, les Lions du Léman commencent progressivement à se créer quelques occasions. Ken Jäger, par exemple, est arrivé devant la cage, a tiré, la rondelle a été stoppée par Hrubec… mais pas complètement. Il est resté sous le coussin. Jäger a tenté à nouveau de le mettre dans le but mais il a été renversé par un adversaire. Le troisième ligne tentait également une belle combinaison, mais Bozon ne parvenait pas à y parvenir.

Encore un espoir

Le match était intense. Preuve en est, il y a eu peu d’arrêts de jeu. Le premier penalty tombait en début de seconde période. C’est Denis Hollenstein qui a été sanctionné pour avoir accroché un Lausannois. En avantage numérique, le LHC a tenté, mais Hrubec a tout stoppé. Les Zurichois ont même réussi à se créer une grosse occasion devant le but de Connor Hughes.

Zurichois qui a continué à mettre la pression sur la cage du gardien vaudois. Lausanne a cependant repris du terrain et le jeu est devenu plus équilibré, même si les visiteurs ont toujours eu moins d’occasions de tirer.

Et puis ce fut au tour des Lausannois d’être punis. Là, les Lions du ZSC sont passés tout près d’ouvrir le score. Hughes a dévié un tir qui a rebondi sur Andrea Glauser qui se trouvait juste devant le gardien de but. La rondelle est revenue vers le filet et Hughes l’a encore sauvée avec sa jambière.

Malgré ce bon retour des Vaudois, ils ont encaissé dans les pires moments. A quelques secondes de la fin, Zurich portait le score à 1-0 grâce à Jesper Frödén. L’attaquant a su parfaitement recevoir le palet de Juho Lammikko devant la cage et tromper Hughes (40e).eassistance : Juho Lammikko et Scott Harrington).

Dans la foulée, les Lions de la Limmat ont marqué une deuxième fois. Mais les arbitres sont allés vérifier une première fois la validité du but sur la vidéo avant de l’attribuer. Mais Geoff Ward a demandé une contestation d’entraîneur pour obstruction au gardien de but. Et les arbitres lui ont finalement donné raison.

« Nous en tirerons des leçons »

Les joueurs lausannois avaient donc 20 minutes pour inverser la tendance et chercher, au moins, l’égalisation et donc, une prolongation. Ils se sont battus de toutes leurs forces. Mais ils ont dû admettre leur défaite. Au 47e, Jiri Sekak a raté une passe, laissant la rondelle s’éloigner du bâton de Justin Sigrist. Et c’est Juho Lammikko qui s’est chargé de terminer le travail. Cependant, les Lions n’ont pas abandonné et ils ont lutté, ils ont patiné, ils ont tiré. Rien ne s’est passé. Hrubec devant la cage et ses coéquipiers sur la glace étaient trop forts. John Fust, directeur sportif du LHC, le confirme.

type="audio/mpeg" src="https://play.vod2.infomaniak.com/single/1jhvl2uqoimnk/1jhvl2uqjyab1/1jhvl2uqoimnp.mp3?_=6">https://play.vod2.infomaniak.com/single/1jhvl2uqoimnk/1jhvl2uqjyab1/1jhvl2uqoimnp.mp3>

Geoff Ward a considéré le match comme équitable. “L’équipe qui devait gagner ce soir a gagné”, a-t-il déclaré avant de rappeler à quel point il était fier de ses joueurs. Mais il était conscient des difficultés imposées par l’équipe zurichoise: «C’était presque comme si nous essayions de jouer pour ne pas perdre plutôt que pour gagner le match.»

Au moment des entretiens, il y avait logiquement beaucoup d’émotion dans les rangs lausannois. L’exercice n’est pas simple, mais John Fust a tenté une première analyse du match.

type="audio/mpeg" src="https://play.vod2.infomaniak.com/single/1jhvl2uqoimly/1jhvl2uqjyab1/1jhvl2uqoimm3.mp3?_=7">https://play.vod2.infomaniak.com/single/1jhvl2uqoimly/1jhvl2uqjyab1/1jhvl2uqoimm3.mp3>

Pour l’attaquant du LHC Damien Riat, il est plus difficile de voir le positif et tout ce qui a été accompli durant la saison.

type="audio/mpeg" src="https://play.vod2.infomaniak.com/single/1jhvl2uqoimqa/1jhvl2uqjyab1/1jhvl2uqoimqf.mp3?_=8">https://play.vod2.infomaniak.com/single/1jhvl2uqoimqa/1jhvl2uqjyab1/1jhvl2uqoimqf.mp3>

Quand on demande à l’attaquant si c’est l’orgueil ou la déception qui prime, le sentiment est encore un peu mitigé.

type="audio/mpeg" src="https://play.vod2.infomaniak.com/single/1jhvl2uqoimpq/1jhvl2uqjyab1/1jhvl2uqoimpv.mp3?_=9">https://play.vod2.infomaniak.com/single/1jhvl2uqoimpq/1jhvl2uqjyab1/1jhvl2uqoimpv.mp3>

D’un autre côté, toutes les personnes interrogées ont parlé de la fierté qu’elles éprouvaient envers leurs coéquipiers. Et malgré la déception, l’acier mental que l’équipe a bâti tout au long de la saison demeure.

type="audio/mpeg" src="https://play.vod2.infomaniak.com/single/1jhvl2uqoimpc/1jhvl2uqjyab1/1jhvl2uqoimph.mp3?_=10">https://play.vod2.infomaniak.com/single/1jhvl2uqoimpc/1jhvl2uqjyab1/1jhvl2uqoimph.mp3>

Pendant ce temps, à la Vaudoise Aréna, 9 600 supporters se sont rassemblés pour assister au match sur Vidéotron. Une ferveur sans précédent. Les joueurs ont été informés avant la rencontre. Et pour tenter d’arracher cette victoire, il a fallu se visualiser à Malley, comme nous l’explique Joël Genazzi, capitaine du LHC.

type="audio/mpeg" src="https://play.vod2.infomaniak.com/single/1jhvl2uqoimor/1jhvl2uqjyab1/1jhvl2uqoimox.mp3?_=11">https://play.vod2.infomaniak.com/single/1jhvl2uqoimor/1jhvl2uqjyab1/1jhvl2uqoimox.mp3>

Joël Genazzi termine ainsi sa 11ème saison au Lausanne HC. Quel regard porte-t-il sur cette période, maintenant que le club a disputé sa première finale de Ligue Nationale ?

type="audio/mpeg" src="https://play.vod2.infomaniak.com/single/1jhvl2uqoimo6/1jhvl2uqjyab1/1jhvl2uqoimob.mp3?_=12">https://play.vod2.infomaniak.com/single/1jhvl2uqoimo6/1jhvl2uqjyab1/1jhvl2uqoimob.mp3>

Dans tous les cas, le Lausanne Hockey Club a réalisé une magnifique saison. Nul doute que les joueurs et supporters seront vite impatients de se retrouver sur la glace de la Vaudoise Aréna pour vivre à nouveau de belles émotions.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV appel à témoins lancé par les gendarmes près de Toulouse
NEXT VTT, gravel, urbain, bonne ambiance… c’est la nouvelle fête du vélo à Épinal. – .