La Mantaise Claire Bové se qualifie haut la main

La Mantaise Claire Bové se qualifie haut la main
La Mantaise Claire Bové se qualifie haut la main

Par

regis.blondel

Publié le

21 mai 2024 à 14h15

Le double de couple léger féminin français, vice-champion olympique en titrecomposé de Claire Bové (Mantes-la-Jolie, Yvelines) et Laura Tarantola (Grenoble, Isère), qualifiées haut la main pour les Jeux Olympiques de Paris ce mardi 21 mai 2024 au matin, à Lucerne (Suisse).

Les Tricolores avaient pourtant tout pour perdre dans cette course puisque seuls les deux premiers équipages ont été retenus. Mais les Français ont été impressionnants, laissant la pression lui échapper comme leur bateau sur le lac Rotsee.

Même si Vincent Bové, le père de Claire, confiait avant la compétition que l’on « connaissait les temps de tous les concurrents » et que la paire française figurait logiquement parmi les favoris, il leur fallait quand même triompher d’une adversité qui avait de quoi les effrayer. , entre Grecs et Italiens très en forme champions olympiques en titre.

Ils ont creusé l’écart

Mais en réalité, Claire Bové et Laura Tarantola ont maîtrisé leur course à la perfection, creusant le trou petit à petit sur les poursuivants. Seuls les Hellènes ont réussi à tenir le rythme sur la distance.

Premières sur 500 m, 1 000 m et 1 500 m – les Grecques les suivant à quelques encablures – les Françaises ont eu plus de cinq secondes devant les Australiens, troisièmes. Elles ont accéléré dans la levée finale et reléguées Dimitra Kontou et Zoi Fitsou à 2”53 et les Australiennes à plus de huit secondes.

Après très sportif félicité les Grecques, Laura Tarantola et Claire Bové, tout sourire, ont pu souffler. L’objectif est atteint et l’aventure ne fait que commencer.

Pari gagnant

Vincent Bové a également murmuré :

Vidéos : actuellement sur -

« Je suis soulagé pour eux, on le serait moins. Ils contrôlaient les Grecs. On a vu que la technique restait présente, qu’ils ne se dissociaient pas et restaient unis. »

Le père a également indiqué qu’il approuvait le choix de la Fédération française qui avait décidé de ne pas aligner d’équipages en quête de qualification olympique dans les autres courses.

Une option qui s’est avérée payé : « J’étais d’accord avec la Fédération puisque Claire et Laura m’avaient demandé mon avis. Je leur ai rappelé les tenants et les aboutissants d’une telle méthode mais, même si elle n’a pas fonctionné, je pense que c’était la meilleure voie à suivre. »

Les deux athlètes auront peut-être moins de repères sur certains adversaires qu’ils rencontreront dans deux mois à Paris, mais ils en auront quand même puisqu’ils ont pris le dessus sur les Grecs » qui avaient auparavant battu les Anglais. C’est un bonne référencee “termine Vincent Bové.

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon -.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le CIO suspend l’attribution des Jeux Olympiques de 2030 aux Alpes françaises
NEXT Nathan Géraud et Tom Combourieu de retour de France