la nouvelle boisson alcoolisée d’une entreprise gersoise qui fait fureur dans les ferias

la nouvelle boisson alcoolisée d’une entreprise gersoise qui fait fureur dans les ferias
la nouvelle boisson alcoolisée d’une entreprise gersoise qui fait fureur dans les ferias

l’essentiel
Une nouvelle boisson alcoolisée*, créée et produite dans le Gers, a fait une première apparition très prometteuse lors du récent festival des Bandas de Condom. Quels sont les secrets de fabrication de la « Picolette » et qui se cache derrière sa commercialisation ? Réponses.

A l’origine de « Picolette », on retrouve la marque Ma Dame-Jeanne, créée en 2021 et basée à Dému, entre Vic-Fezensac et Nogaro dans le Gers. Initialement connue pour sa conception de vin personnalisée (goût et étiquette), l’entreprise s’est lancée dans la fabrication de sa propre boisson alcoolisée.

Leur initiative est née d’une demande importante de la part des bistrots pour une nouvelle liqueur de menthe, moins chère sur le marché et moins sucrée.

Ma Dame-Jeanne sortira prochainement d’autres parfums, comme la grenadine ou le citron.
Crédit – Lisa Blanc

Cette année, l’entreprise n’aura pas de stand à Pentecôtavic, faute de place, mais les bouteilles seront disponibles à la vente dans plusieurs bars de la célèbre feria. Pour des raisons de réglementation et d’organisation, Picolette sera vendue en bouteilles plastiques. Il est interdit aux bars de stocker des bouteilles en verre pour assurer la sécurité des fêtards.

Malgré tout, Ma Dame-Jeanne compte revenir l’année prochaine avec sa propre bodega, rue Renald. Ils seront également présents au Tempo Latino du 25 au 28 juillet.

Un succès qui ne s’est pas fait attendre

Lors d’un week-end animé au bar Bandas à Condom, du 10 au 12 mai, une commande de 600 bouteilles a été rapidement épuisée, démontrant l’intérêt des festayres pour ce type de boisson. Une deuxième commande de 800 bouteilles a été passée le lendemain matin, confirmant ainsi l’engouement des festivaliers pour « Picolette » Jade*.

Lire aussi :
Bandas à Condom 2024 : le Band’à Léo, le beau champion du festival

En réponse à cette demande croissante, la boisson sera donc présente aux fêtes de Pentecôtavic les 17, 18 et 19 mai, disponible dans plusieurs bars de la ville dont le Café des Arènes. France Boissons, qui se charge de distribuer les différents alcools et « boissons gazeuses » dans les bars lors des férias, a commandé 600 bouteilles, « avec possibilité de réapprovisionnement les jours suivants ».

La vente de la boisson (17% alcool/vol.) n’est pour l’instant accessible qu’aux professionnels, mais l’entreprise espère prochainement la proposer à la vente dans les commerces de proximité.

L’objectif est aussi de varier les goûts : d’ici quelques mois, des arômes de citron et de grenadine feront leur apparition sur le marché, en plus de la menthe déjà présente. « Fabriquée à partir de produits issus de l’agriculture française », assure l’entreprise gersoise, la liqueur est « à consommer avec des glaçons ou accompagnée d’eau gazeuse ».

Le principe de départ est simple : nous replonger en enfance avec des boissons nostalgiques, comme la menthe et la grenadine dans l’eau. Dans les premières férias, l’effet est plutôt réussi…

*L’abus d’alcool est dangereux pour la santé mentale et physique, à consommer avec modération. La conduite sous l’emprise de l’alcool est passible d’une amende pénale de 4 500 euros, d’un retrait de 6 points ou du retrait immédiat de votre permis.
 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les espaces verts, une thérapie efficace pour améliorer le bien-être en ville
NEXT Valady. Jean Couet-Guichot et Gaya Wisniewski, deux artistes en résidence dans la région