la police « a empêché un acte meurtrier »

la police « a empêché un acte meurtrier »
la police « a empêché un acte meurtrier »

Par

Thomas Rideau

Publié le

20 mai 2024 à 16h38

Trois jours plus tard l’incendie de la synagoguele ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin était de retour à Rouen (Seine-Maritime) ce lundi 20 mai 2024 pour décorer les pompiers et policiers intervenus les premiers sur les lieux du sinistre.

Quatre policiers et six pompiers se trouvaient devant la synagogue à 6h40 ce vendredi 17 mai alors qu’un individu menaçant venait de lancer un cocktail Molotov dans le lieu de culte.

“Il aurait pu poursuivre son chemin meurtrier”

Son couteau brandi, il a chargé un policier qui a dû faire usage de son arme. Cinq coups de feu ont été tirés et quatre ont atteint leur objectif. Pour ce geste, le ministre de l’Intérieur a décidé de récompenser cet agent ainsi que tous les « premiers intervenants » pour cette intervention.

Gérald Darmanin avait un message à faire passer : ce policier qui a tiré a peut-être empêché celui qui tenait le couteau de s’en prendre à d’autres personnes, “et la Une des journaux aurait été complètement différente”, estime-t-il. dans la cour de la préfecture de Seine-Maritime.

“A Rouen, les remparts de l’Etat sont solides”

« On peut imaginer que cette personne, qui a incendié la synagogue et qui a attaqué un policier, aurait pu continuer sa route meurtrière et attaquer les passants », a supposé le ministre de l’Intérieur. « Là-bas, nous avons pu empêcher que la synagogue ne brûle et nous avons empêché un incendie. acte meurtrier. Il est important de soutenir le courage de la police.

Les dix agents récompensés ont reçu le Médaille de la sécurité intérieure (MSI)le policier qui a tiré sur l’agresseur avait le grade or de cette décoration.

Un homme a tenté d’incendier la synagogue de Rouen, vendredi 17 mai 2024. Il a été abattu par un policier. (©TR/76-.fr)

« Il me paraissait important d’illustrer les policiers qui sont quotidiennement au contact de personnes violentes », a rappelé le ministre. » à Rouen, les remparts de l’état sont forts, et les visages qui les incarnent portent souvent un uniforme. »

Vidéos : actuellement sur -

Gérald Darmanin a également eu un mot pour rappeler que « les juifs de France seront protégés partout, comme les musulmans et les chrétiens. On a le droit d’être heureux quand on est juif en France. Le jour où nous refuserons de combattre l’antisémitisme, alors la France ne sera plus la France. »

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon -.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Corentin Moutet fait le show et se qualifie pour les huitièmes de finale