une saga Mad Max, « Lightning »…

une saga Mad Max, « Lightning »…
une saga Mad Max, « Lightning »…

Quels films voir cette semaine (ou pas) ? Chaque mercredi, retrouvez nos critiques des dernières sorties en salles.

Anya Taylor-Joy dans « Furiosa : A Mad Max Saga », de George Miller. Warner Bros.

Par Le Service Cinéma

Publié le 21 mai 2024 à 17h38

Lire dans l’application

“Marcello Mio”, de Christophe Honoré : Notre préféré

Genre : dolce vita. Basée non pas sur une histoire vraie, mais sur des personnes réelles, cette comédie poétique raconte la folle transformation de Chiara Mastroianni en son père Marcello. Avec un casting de rêve : Deneuve, Luchini, Poupaud, Biolay, Garcia. (Avec Chiara Mastroianni, Catherine Deneuve, Benjamin Biolay. 2h01.)

« Furiosa : une saga Mad Max », de George Miller

Genre : bruit et fureur. Ce nouvel épisode de la dystopie passionnante explore les origines de la soif de vengeance de Furiosa. Et frappe très fort. Recentrée sur la chevauchée de la résiliente Valkyrie, ce biopic épique enquête sur des courses-poursuites dans le désert filmées avec la même maestria. (Avec Anya Taylor-Joy, Chris Hemsworth, Tom Burke. 2h28.)

« La foudre », de Carmen Jaquier

Genre : frappé par la grâce. En 1900, une jeune religieuse retourne dans son village de montagne et découvre le sexe et la liberté dans les bras de trois garçons. Apologie du désir, portrait d’un adolescent insoumis : une belle et étrange histoire de sacrifice et de transgression. (Avec Lilith Grasmug, Mermoz Melchior, François Revaclier. 1h32.)

« Heroico », de David Zonana

Genre : pamphlet désincarné. Un jeune Mexicain défavorisé entre dans une école militaire où il subira des mauvais traitements. Phénomène au Mexique, ce film, mis en scène avec une rigueur parfois cérébrale, n’étonne pas dans sa dénonciation d’une violence rendue trop symbolique. (Avec Santiago Sandoval Carbajal, Monica Del Carmen, Fernando Cuautle. 1h28.)

« Chien blanc », d’Anaïs Barbeau-Lavalette

Genre : la caravane passe. Une adaptation fourre-tout et donc superficielle et vaine du grand roman de Romain Gary où un chien-loup est dressé pour s’en prendre aux noirs. La mise en scène esthétique n’arrange rien. (Avec Denis Ménochet, Kacey Rohl, KC Collins. 1h36.)

« Colocataires de choc », par Élodie Lélu

Genre : on oublie. Yvonne, atteinte de la maladie d’Alzheimer, est accompagnée à la maison par son gendre et sa petite-fille. Une « comédie familiale » sans rire, sans rythme et sans véritable sujet où ni Olivier Gourmet, ni Hélène Vincent, ni Émilie Dequenne ne peuvent faire grand-chose. (Avec Olivier Gourmet, Hélène Vincent, Fantine Harduin. 1h27.)

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV 7 secrets de Boba Fett – .
NEXT Vous êtes le fan ultime des films Les Bronzés si vous obtenez 10/10 à ce quiz