les résultats des clubs de la Manche

les résultats des clubs de la Manche
les résultats des clubs de la Manche

Par Éditorial La Presse de la Manche
Publié le

7, 24 mai à 17h36

Voir mon actualité
Suivre La Presse de la Manche

Si l’on excepte le déroulement malheureux de Équeurdrevillaisesponctué d’un relégationles formations de la Manche se sont plutôt bien comportées tout au long de la saison 2023/2024même si aucun d’eux ne s’est battu pour un possible accession.

Prénational masculin

Équeurdreville « B »

Promu à ce niveau, leéquipe de réserve de l’UST Équeurdreville a fait le boulot. Malgré son extrême jeunesseelle s’est qualifiée pour le groupe d’accession en réalisant de jolis clichés.

Logiquement (la rétrogradation de la N3), on devrait retrouver une majorité de ses représentants à la tête de l’équipe première la saison prochaine. Toujours en Prénational…

Tout au long de la saison, j’avais à disposition des enfants qui s’entraînaient très bien. Notre objectif était de rejoindre le groupe senior. Mission accomplie ! Les résultats sont donc très satisfaisants. N’oublions pas que cette équipe était composée majoritairement de jeunes de 18 ans et que le Prénational est devenu d’un très bon niveau. Il y a bien sûr un peu de déception dans la descente, mais pour la saison prochaine je pense que nous pourrons constituer un groupe compétitif. Quant à notre dernier match, la défaite est en partie liée à notre troisième quart-temps catastrophique en termes de revirements.

Patrice Cariou (entraîneur)

Extensions à l’USLG

Après les annonces des départs de l’entraîneur Johann Beauné (Nantes), de son adjoint Alex Zazzi (?) et des joueuses Verdine Warner (Sceaux), Coralie Cadario (Limoges) et Natalia Farkasova (études, Paris), l’USLG Cherbourg-en-Cotentin est travaille à construire sa future équipe, qui visera une nouvelle fois le sommet du classement N1F. Le club a ainsi officialisé ce week-end les prolongations de Djefarima Diawara, Melissa Mendes et Amance Kerbaul. Les noms des premières recrues devraient être dévoilés dans quelques jours.

Tourlaville

LE Tourlavillais J’ai lutté pendant longtemps, j’ai eu du mal à trouver le bon tempo. Délicats tout au long de la première phase, ils ont heureusement trouvé l’ouverture en 2024, même si le couperet est passé tout près…

On connaît le premier obstacle à notre progression : d’un samedi à l’autre, nous n’avons jamais eu le même effectif. Nous n’avons donc eu aucune continuité et notre jeu a manqué d’équilibre, notamment à cause de l’absence d’Étienne (Droullon). Du coup, on a attaqué janvier sans repères et les défaites ont fait mal. Et puis nous avons trouvé la stabilité, les pièces du puzzle se sont assemblées et nous avons gagné quatre de nos cinq derniers matches. Au bord du précipice, nous sommes partis pour gagner, ce qui nous a permis de nous échapper à deux jours de la fin. Le groupe est resté soudé, n’a pas baissé les bras et c’est probablement ce qui a fait la différence aussi.

Yann Volmier (entraîneur)

Prénationale féminine

Cherbourg

Avec son effectif, le CBB aurait dû participer au groupe supérieur. Mais avec des si… Il a retrouvé son grand rythme de croisière après Noëlcontinuer succès après succès qui n’a fait que raviver son regrets.

Nous n’avons pas atteint notre objectif, qui était de concourir dans le groupe d’accession. La faute à un collectif qui a mis trop de temps à se mettre en place. Nous avons terminé troisièmes, avec l’obligation de jouer un match sec à Douvres, renforcée pour l’occasion. La poule affirme, nous l’avons abordé très sérieusement. Nous avons continué à progresser, malgré quelques absences. Nous avons maintenu notre ligne de conduite, ce qui nous a permis d’intégrer Manon Etourneau (U17). Cette saison devrait nous servir d’expérience. J’ai déjà évoqué avec les filles qu’il faudra être compétitif dès le début de la saison prochaine. La balle est dans leur cour…

Pierre-Olivier Giot (entraîneur)

Tourlaville-La Glacerie

La saison des Tourlavillo-Glacériens n’a pas été de tout repos. Pendant de longs mois, rien n’a vraiment fonctionné… avant que le maintien ne se dessine dans la dernière ligne droite du concours.

Avec le départ d’Alex Zazzi, une nouvelle page va se tourner.

Vidéos : actuellement sur -

Nous avons obtenu notre maintien, c’est le principal. Mais honnêtement, nous ne pensions pas que ce serait aussi compliqué. Il y a des saisons où les planètes mettent du temps à s’aligner, celle-ci en fait partie. Le dernier match ? Sauf scénario improbable, nous savions que nous étions maintenus. Nous l’avons abordé avec un effectif réduit et cela restera pour moi anecdotique.

Alex Zazzi (entraîneur)

Arrêts de carrière

Bien connues dans le monde du basket, Leslie Véron (UST Equeurdreville) et Sandra Villeneuve (Cherbourg BB) ont décidé de mettre un terme à leur carrière. Ils ont apporté une contribution sportive et humaine à leur équipe et à leur club. Bonne chance à eux.

Équeurdreville

L’épilogue n’était pas ce que souhaitait l’UST Équeurdreville. Après une première phase assez correcte, le reste s’est avéré être catastrophe.

Le déclin de Leslie Véron, puis son blessure sur le dos, a précipité la perte du groupe local, qui a connu une deuxième phase très compliquée et n’a donc pas pu assurer sa entretien.

Après la blessure de Leslie (Véron), l’équipe n’a pas réussi à rebondir. Nous avons reçu un coup violent et tout s’est effondré. Le point culminant a été cette défaite face à Tourlaville, avec la perte du panier moyen. A partir de là, tout est devenu difficile. En résumé, si 2023 a été positive, dès le début de 2024, la machine a calé. Ce qui suit ? Nous réfléchissons à la possibilité d’inscrire l’équipe en R2, mais nous recherchons toujours des joueurs, sachant que, dans l’effectif actuel, plusieurs partiront en études.

Félicie Véron (formatrice)

BC La Haye « B »

LE promu Haguais n’avait rien à se reprocher. Pour une première, il visait le maintien, rien de plus. Et le maintien s’est obtenu assez tranquillement, le groupe local ayant remporté tous les matches face à son concurrents directs.

Nous savions que nous ne jouerions pas les premiers rôles. Pour la première fois, l’équipe réserve atteint la Pré-Nationale. L’idée était donc de découvrir, mais aussi d’intégrer nos U18. Même si la décision n’a été prise qu’à la fin, notre suite s’est décidée de manière assez logique. Les jeunes ont bien tenu leur place et l’esprit de groupe a toujours été excellent.

Olivier Birette (entraîneur)

De notre correspondant Benoît HENRY

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon -.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV CONVERSATION AUTOUR DE LA GARDE DE BAH DIAKHATE – .
NEXT Pouzza Fest 2024 – Jour 3 – .