A Bessens, l’homme blessé par un obus détenait un stock impressionnant d’armes de guerre

A Bessens, l’homme blessé par un obus détenait un stock impressionnant d’armes de guerre
A Bessens, l’homme blessé par un obus détenait un stock impressionnant d’armes de guerre

l’essentiel
Un véritable arsenal, comprenant des armes de guerre, a été découvert au domicile d’un homme d’une trentaine d’années touché par une explosion mardi matin alors qu’il tentait de démilitariser un obus. Le parquet a ouvert une enquête.

Nous parlions d’une quinzaine d’obus découverts dans le garage d’un habitant de Bessens après une explosion survenue mardi matin alors qu’il manipulait un engin (notre édition du mercredi), mais nous sommes bien au-delà.
Blessé à la main, l’homme, hors de danger, est sorti aujourd’hui de l’hôpital. Lors d’une perquisition à son domicile, au centre-ville de Bessens, en désordre, les gendarmes de Grisolles ont découvert un véritable arsenal, notamment des armes de guerre de gros calibre dont la détention est interdite. Cela signifie que cette question très sensible aura des conséquences juridiques.

Armes dangereuses détruites à Verdun-sur-Garonne

L’homme, qui n’a toujours pas été entendu, devra expliquer comment il a récupéré cet arsenal de guerre, un arsenal que ni les gendarmes ni le parquet ne voulaient détailler à ce stade. Mercredi, les démineurs de Toulouse, assistés par mesure de sécurité des pompiers de Grisolles, ont détruit des armes et munitions contenant des produits instables et dangereux dans une gravière de Verdun-sur-Garonne.
Le reste de cet arsenal, qui serait notamment constitué d’armes utilisées pendant la Seconde Guerre mondiale, est actuellement analysé pour déterminer quelles armes et munitions sont en état de marche ou fausses. Aucun équipement contemporain comme des Kalachnikovs par exemple n’a été retrouvé.
Le profil du trentenaire, méconnu de la justice, s’apparente davantage à celui d’un collectionneur d’armes anciennes, d’autant que d’anciens uniformes ont également été découverts à son domicile.
Reste que dans le village de Bessens, 1.500 âmes, qui a dû composer avec un périmètre de sécurité mardi matin, cette découverte a provoqué l’émoi qu’on pourrait imaginer.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV « Real Martha » poursuit Netflix pour « Baby Reindeer » : voici ce qui a conduit au procès de 170 millions de dollars
NEXT Un minibus des pompiers tombe 25 mètres plus bas après une sortie de route