Teddy Riner en finale du Grand Chelem au Tadjikistan

Teddy Riner en finale du Grand Chelem au Tadjikistan
Teddy Riner en finale du Grand Chelem au Tadjikistan

Par Le Figaro avec l’AFP

Publié
il y a 10 heures,

Mise à jour il y a 9 heures

Teddy Riner
Laurent Lairys / Laurent Lairys / Panoramique

Teddy Riner, en quête de précieux points avant le grand rendez-vous olympique de Paris, s’est qualifié pour la finale du Grand Chelem de Douchanbé, dimanche au Tadjikistan.

Le Français, tête de série n°2 du tournoi, visera l’or en finale contre la tête de série n°1, le Tadjik Temur Rakhimov, qui combattra devant son public. Riner est de retour sur les tatamis cinq semaines après sa victoire au Grand Chelem d’Antalya (Turquie) où, malgré son succès, il a exprimé une certaine lassitude. Le Guadeloupéen de 35 ans, qui vise un troisième titre olympique individuel dans la catégorie des +100 kg à Paris, s’est dit « fatigué » et « sans envie ».

Au Tadjikistan, il a débuté sa journée en écartant facilement le Turc Munir Ertug, 32e mondial, qui a rendu les armes après 1 min 27 secondes de combat. En quart de finale, l’Allemand Losseni Kone a à peine tenu plus longtemps, mais a fini par céder au bout de 2 minutes. En demi-finale, il affrontait le Russe Denis Batchaev, 19 ans, qui sur le papier ne représentait pas de danger particulier pour le double champion olympique des +100 kg. Mais le 129e mondial a créé la surprise en dominant par ippon en huitièmes de finale le Finlandais Martti Puumalainen, dernier vainqueur du Masters et champion d’Europe en titre. Riner l’a finalement battu par ippon en accélérant après 2h30 de combat.

Ce tournoi au Tadjikistan pourrait être le dernier de Riner avant les JO de Paris, dans moins de trois mois, à moins qu’il ne décide finalement de participer aux Championnats du monde à Abu Dhabi fin mai. En cas de victoire en finale, il gagnerait 1 000 points, ce qui lui permettrait de grimper au classement olympique et d’accéder sans aucun doute aux Jeux en tant que tête de série. Ce statut permet normalement d’éviter un tour préliminaire et d’avoir une vision plus claire lors des premiers combats.


VOIR ÉGALEMENT – Les plus beaux buts de la Coupe de France de football féminin 2023-2024

« data-script=”https://static.lefigaro.fr/widget-video/short-ttl/dugout/index.js” >

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV comment voir les aurores boréales en France aujourd’hui ? – .
NEXT l’armée israélienne déploie ses chars à Rafah et bombarde la ville