profil de l’agresseur, deux enquêtes ouvertes… Ce qu’il faut retenir

profil de l’agresseur, deux enquêtes ouvertes… Ce qu’il faut retenir
profil de l’agresseur, deux enquêtes ouvertes… Ce qu’il faut retenir

Un homme armé qui tentait d’incendier une synagogue de Rouen vendredi matin a été tué par les forces de l’ordre, a annoncé le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin. L’homme, armé d’un couteau et d’une barre de fer, aurait menacé un policier, qui aurait fait usage de son arme. Deux enquêtes ont été ouvertes. Selon une Source proche du dossier, l’homme était sous OQTF depuis moins d’un an. Suivez l’évolution de la situation en direct.

Des policiers ont abattu vendredi matin un homme armé d’un couteau qui tentait d’incendier la synagogue de Rouen et les ont menacés, un acte qui a causé “beaucoup de dégâts” dans le lieu de culte, selon un responsable communautaire local. . Le suspect était un homme de 29 ans, né en Algérie, qui avait demandé la nationalité française, ce qui lui a été refusé. Il faisait l’objet d’une OQTF depuis moins d’un an. Gérald Darmanin a dénoncé un « acte antisémite particulièrement grave ». Suivez l’évolution de la situation en direct.

Les principales informations à retenir :

  • Un homme armé a tenté d’incendier une synagogue de Rouen vendredi matin
  • Il a été abattu par la police
  • Le policier responsable de la fusillade sera décoré
  • L’homme était sous OQTF

Le policier qui a tué le pyromane sera « décoré », annonce Darmanin

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé que le policier de 25 ans qui a tué vendredi matin l’homme qui a incendié la synagogue de Rouen serait « décoré ». « Je voudrais ici le féliciter et lui dire qu’il sera décoré par la République pour son soutien à la protection des lieux de culte et des personnes. Il a utilisé son arme administrative et je veux dire qu’il a eu raison de le faire”, a déclaré le ministre lors d’un point presse à Rouen.

Un couteau et une barre de fer

Vers 6h45, la police “est intervenue sur un signalement de fumée à proximité de la synagogue”, située rue des Bons enfants dans le centre historique de Rouen, a détaillé une Source policière à l’AFP. « Un individu a incendié la synagogue de Rouen. Il aurait attaqué des policiers et des pompiers”, a déclaré à l’AFP le procureur de Rouen, Frédéric Teillet. “Ensuite, il aurait menacé un policier avec un couteau et ce dernier a utilisé son arme et l’individu est décédé”, a indiqué le procureur, qui doit tenir une conférence de presse vendredi vers midi.

Selon la version policière, la police nationale a aperçu sur les lieux « un individu debout sur le mur d’enceinte de la synagogue, portant une barre de fer et un couteau de 25 centimètres. Il brandit le couteau et se dirige vers les policiers qui tirent. Une première enquête a été ouverte pour « incendie volontaire » visant un lieu de culte, « violences volontaires sur personnes dépositaires de l’autorité publique » confiée à la police judiciaire de Rouen, a indiqué le parquet.

Une autre enquête a été ouverte sur les circonstances du décès de l’individu armé pour « violences volontaires avec arme ayant entraîné la mort sans intention de la provoquer », confiée à l’Inspection générale de la police nationale (IGPN). « A Rouen, les agents de la police nationale ont neutralisé tôt ce matin un individu armé souhaitant visiblement mettre le feu à la synagogue de la ville. Je les félicite pour leur réactivité et leur courage”, a écrit Gérald Darmanin sur place vers 13h30. L’homme abattu par la police a été identifié, a indiqué une Source proche du dossier, qui n’a pas fourni cette identité.

« Choc absolu »

“C’est une frayeur, c’est un choc absolu”, a réagi le maire de Rouen Nicolas Mayer-Rossignol, arrivé sur place. Selon la présidente de la communauté juive de Rouen Natacha Ben Haïm, « l’incendie a causé beaucoup de dégâts. Il fallait que je reconnaisse la scène, pour pouvoir vous dire que c’est terrible. « Nous avons eu un grand miracle. Les livres de la Torah, les livres sacrés, c’est vraiment l’objet le plus important, sentimentalement comme financièrement, n’ont pas été touchés. Alors que le feu s’est déclaré juste à côté, c’est à dire que tout à côté a brûlé», a-t-elle ajouté.

« La communauté est bouleversée. Nous sommes une petite communauté et malheureusement, cela peut nous arriver aussi », a déclaré le rabbin Chmouel Lubecki, en référence à la multiplication des actes antisémites. Il a précisé que près de 150 à 200 familles composent la communauté juive de la commune normande. Interrogé par l’AFP, le Parquet national antiterroriste indique qu’il évalue actuellement s’il se saisira du dossier.

Le profil de l’homme tué

L’individu, abattu par la police, est un homme de 29 ans, né en Algérie, qui avait demandé la nationalité française, qui lui a été refusée. Selon les informations d’Europe 1, l’individu était sous OQTF, obligation de quitter le territoire français, depuis un an. Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a indiqué que cet homme était inscrit au fichier des personnes recherchées.

Le syndicat Alliance réagit

« Le policier a dû utiliser son arme administrative pour protéger sa vie et celle des autres, ce qui a causé la mort de l’agresseur. La légitime défense semble établie, l’enquête ouverte sur cet aspect devrait permettre de le déterminer. confirmer», a réagi le syndicat Alliance. « Le collègue a certainement évité un voyage mortel étant donné la détermination évidente de l’individu. Utiliser son arme n’est jamais anodin, notamment sur le plan psychologique. Nos pensées vont à notre collègue, aux intervenants et à tous les collègues du commissariat de Rouen.

Un rassemblement devant la mairie de Rouen

Près de 300 personnes se sont rassemblées dans la soirée à Paris, et autant à Rouen. Ce rassemblement citoyen a été lancé à l’appel du maire de Rouen, qui s’exprimait vers 18h30 “Rouen ne sera jamais une ville de l’indifférence”, a insisté Nicolas Mayer-Rossignol. Malgré l’attaque contre la synagogue, l’office de Shabbat a toujours eu lieu vendredi soir. C’est ce qu’assure le rabbin de Rouen qui appelle sa communauté à ne pas tomber dans le piège de la peur.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV les projets énergétiques se multiplient dans ce pays – La Nouvelle Tribune
NEXT un accident sous le tunnel de Firminy provoque des embouteillages monstres