d’un simple SMS, la maman, adjointe de direction près de Perpignan, voit son compte bancaire réduit à zéro en une nuit

d’un simple SMS, la maman, adjointe de direction près de Perpignan, voit son compte bancaire réduit à zéro en une nuit
d’un simple SMS, la maman, adjointe de direction près de Perpignan, voit son compte bancaire réduit à zéro en une nuit

Bien consciente des possibles arnaques, la trentenaire a néanmoins été victime d’un scénario machiavélique qui a abouti à vider entièrement son compte bancaire. La totalité de son salaire lui a été volé lors de deux transferts successifs le 8 mai 2024.
Avant de conclure hâtivement qu’elle était trop naïve, il faut comprendre comment la toile s’est tissée autour d’elle.

Pas de vacances la semaine prochaine comme Lisbeth (pseudonyme) l’avait prévu. L’assistante de direction, séparée et installée près de Perpignan avec ses deux enfants, l’un en jeune âge, l’autre adolescent, mettra du temps à s’en remettre. L’accident l’a frappée dans un SMS reçu le 7 mai, alors qu’elle était au travail. Dans son entreprise, elle gère les salaires et les relations avec la banque. Et pourtant, elle ne l’a pas vu venir lorsqu’elle a été victime d’une escroquerie de phishing particulièrement bien ficelée.

SMS ou mails frauduleux, j’en vois toutes les semaines, j’y suis habitué», explique Lisbeth. Mais celle qui est tombée à 14h39 ce mardi 7 mai… elle n’était pas méfiante. Tout d’abord, il ressemble à 99 % à ceux qu’elle a l’habitude de recevoir de son établissement bancaire. Sauf cette nuance : le nom de la banque est en majuscules. Et puis le message l’interpelle immédiatement.La nouvelle réglementation nous impose de vérifier votre pièce d’identité afin de vous délivrer une carte nominative. Pour éviter la suspension de votre espace client, merci de contacter immédiatement le service conformité au 01 87″ etc.

J’avais peur d’une autre résiliation de compte

Pourtant, Lisbeth a déjà connu des déboires avec sa banque. Jusqu’à une interdiction bancaire il y a plusieurs années, qui l’a amenée à errer avant de trouver une banque en ligne acceptant de lui ouvrir un compte. DONC… “Quand je lis ceci, j’ai peur de voir mon compte résilié à nouveau et j’appelle donc le numéro indiqué.

Pour cela, elle clique sur le lien SMS et tombe sur un serveur vocal lui indiquant qu’elle est en ligne avec sa banque, que la conversation est susceptible d’être enregistrée, etc. Elle n’a aucun doute. “Je suis mis en relation avec un « conseiller bancaire » qui me donne mon nom, mon adresse et me demande de confirmer. Je l’interroge encore sur le fait que ce n’est pas le numéro habituel de ma banque. Il me dit que c’est normal car c’est le service financier. Je continue en disant que je ne comprends pas. J’effectue généralement ce type de modification depuis mon espace client. Il me dit que sans nouvelle carte, mon compte sera résilié. Que je dois valider la commande grâce au code que je recevrai par SMS. Ce nouveau message lui parvient dans le fil de conversation « banque » de son téléphone portable, où elle reçoit des dizaines de messages depuis des années. Ce qui renforce son idée que tout est normal.

Lisbeth est toujours en ligne. Elle continue son histoire : son faux « conseiller » lui annonce que n’étant pas autorisé à lire ce code confidentiel, il la transfère sur un serveur vocal où elle devra composer les 4 chiffres. Après cette opération, il la remet en ligne et confirme la validité de l’opération. “Il m’annonce que je vais recevoir une nouvelle carte bancaire et que l’on me facturera 2,49 €.

Des bons alimentaires d’urgence pour nourrir la famille

Ce n’est que le lendemain, le 8 mai, avec sa famille en Espagne, qu’au moment de vouloir effectuer un paiement qui lui fut refusé, elle constata avec consternation que son compte bancaire affichait… 0,00 €. Quelques jours seulement après le versement du salaire. Elle comprend tout de suite. Elle entame immédiatement la démarche en ligne auprès de sa banque, mais devra attendre deux jours, en raison des jours fériés, pour que quelqu’un la contacte. Elle porte plainte à la police. Mais 1 527,91 euros se sont bien passés.

Sans un centime, “toutes mes factures sont reportées, je devrai les payer le mois prochain.», témoigne-t-elle. La solidarité de son entourage lui permet de payer l’assurance automobile, mais elle n’a pas de quoi faire le plein. “Nous nous déplaçons tous à pied.». Pour nourrir ses enfants, Lisbeth avoue « faire le plein de placards ». Une assistante sociale a pu lui remettre en urgence 150 euros de bons alimentaires et l’orienter vers quelques associations et autres épiceries solidaires qui pourraient l’aider ponctuellement. “J’ai beaucoup pleuré, je n’arrive pas à dormir la nuit., confie-t-elle, les yeux rouges. Mais le plus dur à prendre, dit-elle, c’est ce mail de sa banque qui lui dit : «Vous nous avez dit vous-même avoir communiqué à un tiers le code reçu par SMS suite à la réception d’un faux SMS, ce qui caractérise une grave négligence de votre part.“C’est sur cette “négligence grossière” que reposeront toutes les chances de Lisbeth d’être remboursée ou non par sa banque.”Était-ce un code d’authentification fort ?», demande une bénévole de l’Union des fédérations de consommateurs Que Choisir, qui n’exclut pas un recours.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV deux véhicules ont provoqué l’incendie
NEXT Wall Street ouvre en baisse, prudence face à la Fed et à l’inflation