Avec son nouveau centre sportif au Puy-en-Velay, le CDOS souhaite développer des activités en Haute-Loire

Avec son nouveau centre sportif au Puy-en-Velay, le CDOS souhaite développer des activités en Haute-Loire
Avec son nouveau centre sportif au Puy-en-Velay, le CDOS souhaite développer des activités en Haute-Loire

Avant d’avoir des bureaux flambant neufs dans la nouvelle Maison des sports, au centre-ville du Puy-en-Velay (Haute-Loire), le comité départemental du rugby 43 travaillait dans un espace de coworking à Taulhac, aux portes de la ville. Cela n’a pas été simple pour le président Christophe Urbain-Trouvé : «à chaque fois, c’était soit des déplacements pour rencontrer le CDOS, soit des appels téléphoniques, soit des mails« . Mais depuis plusieurs mois, le Comité départemental olympique et sportif est dans le bureau d’à côté et cela change la vie de cette organisation bénévole qui chapeaute les clubs de rugby de l’Altiligère.

chargement

Un outil supplémentaire pour les commissions

Le CDOS fournit assistance administrative et logistique aux comités départementauxnotamment sur les fiches de paie, le droit du travail, qu’on ne maîtrise pas forcément quand on est bénévole» explique Christophe Urbain-Trouvé, qui est vendeur quand il ne s’occupe pas de l’ovale. “C’est un outil logistique» acquiesce son homologue du handball Aurélie Viala, qui travaille depuis quelques temps dans les mêmes locaux que le CDOS, «indirectement, cela nous permet aussi, sur le terrain, de travailler.

Moins d’un jeune Altiligérien sur deux licencié en club

Le Comité Départemental Olympique et Sportif organise des journées spéciales d’initiation et facilite également l’accès aux collèges pour que les comités puissent initier leurs disciplines. Et l’avoir comme voisin de bureau devrait permettre aux différents sports de s’étendre dans les villages altiligriens où l’accès à la pratique sportive n’est pas aisé pour Jean-Yves Masson, le président du CDOS. “Au lieu d’envoyer une seule discipline sur un territoire, ils pourraient en rejoindre deux ou trois, cela réduirait les coûts», ce qui pourrait donner créations de clubs pérennes il espère. L’objectif serait d’augmenter le nombre de jeunes licenciés dans les différentes fédérations : actuellement, moins d’un jeune sur deux possède une licence.

chargement

Aide de la région et du département

Jouer collectivement entre les disciplines pourrait aussi permettre de mieux gérer les ressources : Laurent Wauquiez, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, prend l’exemple des minibus fournis par la communauté. “L’avantage d’avoir les comités départementaux au même endroit, c’est qu’ils peuvent se dire « je n’en ai pas besoin ce week-end donc je peux vous le prêter ».« . Le président de la région, dont le fief se trouve justement au Puy, a investi 150 000 euros dans ces nouveaux locaux pour développer la pratique sportive en Haute-Loire. Le département, de son côté, actuel propriétaire des lieux, a réduit de 150 000 euros le prix de vente de la Maison des Sports au CDOS pour l’aider dans son action. La vente doit être signée le 21 mai.

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Israël et le Hamas ne doivent pas être regroupés, déclare la vice-première ministre canadienne Chrystia Freeland
NEXT Le Maroc doit-il s’inquiéter ? – .