Rafhell a mis en musique les photos de Kévin Louviot

Rafhell a mis en musique les photos de Kévin Louviot
Rafhell a mis en musique les photos de Kévin Louviot

Par

Paul Lesigne

Publié le

23 mai 2024 à 16h50

Voir mon actualité
Suivre Le Pays d’Auge

Le photographe Kévin Louviot et le musicien Rafhel fêtez « l’entre-places » vendredi 24 mai 2024 à Théâtre Tanit de Lisieux (Calvados), avec le vernissage de l’exposition du premier, et le concert du second.

« Une poésie du rien »

Entre les lieux se trouvent « des lieux auxquels on n’accorde pas d’importance, mais qui peuvent être riches de sens si on prend le temps de s’y arrêter », résume Raphaël Martinalias Rafhell.

«Je vois ces lieux comme des sas, dont on nous dit qu’ils n’ont aucun intérêt», ajoute Kévin Louviot. Au contraire, le photographe y trouve ce qu’il cherche :

« Je peux vivre des moments d’exaltation dans un parking vide un dimanche de novembre. Il y a une poésie du rien que je trouve intéressante. »

Kévin Louviot

« Ni vraiment remarquable, ni vraiment abandonné »

Depuis bientôt 15 ans, celui qui se décrit comme « un grand solitaire » parcourt les routes de la métropole caennaise à vélo, à la recherche de « la singularité de l’ordinaire », la musique aux oreilles, et les immortalise entre des lieux qu’il chérit :

« Ni véritablement remarquables, ni véritablement abandonnées, elles rythment notre quotidien de leur aspect fané, comme un impossibilité poétique. La question est justement de savoir comment convoquer la poésie sur le parking d’un supermarché, au bord d’un parc délabré ou à l’intersection de deux routes sans histoire. »

Kévin Louviot

“J’ai improvisé, photo par photo”

Fin 2022, Kévin Louviot publie un ouvrage, Les lieux intermédiairesréunissant près de 100 photos, dont 29 seront exposées au théâtre Tanit à partir de vendredi.

Le photographe a alors souhaité mettre en musique ces « lieux de silence ». Il fit appel à son ami Rafhell. « Je suis arrivé en studio avec le livre, et j’ai improvisé photo par photo », raconte Raphaël Martin.

Plus habitué au rock, à la pop et aux musiques électroniques, le musicien se laisse emporter vers « la musique la plus pure », avec simplement une guitare. Inspiré de « Brian Eno, l’album De manière silencieuse de Miles Davis et la reprise d’un disque du groupe American Football”, Rafhell a composé une musique “ambiante, discrète, intéressante et agréable, qui donne envie d’être écouté tout en étant un fond sonore”.

Vidéos : actuellement sur -

Un CD de onze titres, également appelé Les lieux intermédiaires, sera en vente dans la soirée de vendredi, et disponible sur les plateformes de streaming à la fin du mois. Des photos de Kévin Louviot seront projetées lors du concert du Rafhell. Un dispositif déjà mis en place en novembre 2023 lors d’un concert au Musée des Beaux-Arts de Caen, et que les deux hommes, qui veulent « s’amuser », aimeraient proposer dans d’autres lieux.

Vendredi 24 mai 2024 à 20h30, au théâtre Tanit. Gratuit.

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon -.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV on a joué le premier titre des producteurs des films M3GAN et Split, ça promet de belles choses ! – .
NEXT un personnage francophone pour le nouveau Pixar ! – .