la blonde « ICAUNE » ouvre désormais sa voie

la blonde « ICAUNE » ouvre désormais sa voie
la blonde « ICAUNE » ouvre désormais sa voie

C’est chose faite : comme une dizaine de départements en France, l’Yonne vient de créer sa « Route de la Bière ». Une initiative passionnante, savoureuse et fédératrice de la Chambre d’Agriculture, de la Chambre de Commerce et d’Industrie et de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat – en bref, la Chambre Economique de l’Yonne ! – a décidé de l’accompagner aux fonts baptismaux. Une synergie qui renforce la cohésion du territoire. A l’image de cette collaboration inédite entre quatre brasseries locales qui ont su élaborer avec finesse et dextérité un blond léger et parfaitement parfumé, « L’ICAUNE », une boisson qui suivra le parcours de la flamme olympique le 11 juillet pour faire connaître…

CHABLIS: Cela fait toujours sourire. Comme si c’était le résultat d’un étrange paradoxe. Pourtant, les deux produits vont très bien ensemble, selon Alexis MADELIN, le gérant de la Brasserie de Chablis, qui se fait connaître depuis une décennie avec ses bières artisanales estampillées « MADDAM ». Le lancement d’une bière à Chablis !

Et comme on a beaucoup d’humour dans l’Yonne, c’est justement là, dans ce lieu à la renommée universelle et habituellement réservé aux fameux blancs à forte minéralité, reconnus sur les tables des plus grandes étoiles Michelin – même les Etats-Unis. nous a « chapardés » en usurpant le nom dans la Californie venteuse ! – que ce baptême pour le moins iconoclaste a eu lieu.

Présentez la nouveauté de la gamme brassicole 2024 dont on parlera beaucoup ces prochaines semaines, notamment en vue de l’épreuve olympique qui nous attend, agrémentée de sa cohorte d’activités en tout genre y compris dans l’Yonne avec le passage d’un certaine flamme olympique le 11 juillet. Car évidemment une telle naissance ne pouvait rester sans effet en termes de communication tous azimuts et surtout de marketing pour le moins éclectique.

Un pur produit made in Yonne, fruit d’une collaboration inédite

Appelé « L’ICAUNE » – ne vous inquiétez pas du sens, on voit tout de suite où voulaient aller les auteurs de la découverte sémantique ! -, ce breuvage agréable au goût fruité très prononcé et à l’amertume délicate qui en fait une bière blonde des plus acceptables en bouche est née d’une gestation bien particulière… de la collaboration inédite de quatre structures brassicoles made in Yonne. Logique, non ? Si nous voulons créer une identité « Route de la Bière », à des fins de promotion de notre artisanat, de notre spécificité agroalimentaire et de notre tourisme, mieux vaudrait que celles-ci soient… locales !

D’ailleurs, ces structures, indépendantes les unes des autres mais qui ont su mettre en commun leurs savoir-faire et leur envie fédératrice (c’est assez rare pour être constaté quand on travaille ensemble dans le monde de l’entrepreneuriat !) nomment la Brasserie de Vézelay (nous souvenez-vous de son fondateur historique Marc NEYRET parti vers d’autres cieux et d’autres aventures depuis), La VAUGERMAINE (et son binôme décisionnel très dynamique, 100% féminin), preuve que le développement de la bière peut aussi être une affaire de femmes, avec toutes merci aux machistes de tous bords !, les Bières de Papa, atelier de brasserie situé à Serbonnes, et la Brasserie de Chablis, évoquée précédemment avec à sa tête les cousins ​​MADELIN, Alexis et Vianney, qui ont subtilement joué sur leur patronyme pour concevoir leur marque, « MADDAM ». L’ajout des deux MADELIN, tout simplement. Un patronyme qui perdure même si depuis juin 2023, ce dernier ne fait plus partie de l’entreprise chablisienne…

Une « Route de la Bière » pour valoriser les savoir-faire…

La genèse de ce projet à déguster avec modération selon la formule établie vient de la Chambre d’Agriculture de l’Yonne. En temps normal, la chambre consulaire s’intéresse de près au secteur brassicole départemental qui n’a cessé de se développer au fil des années, depuis 2005. Bien entendu, le savoir-faire et la mise en valeur des produits de l’Yonne en les valorisant ne pouvaient qu’encourager les deux autres partenaires naturels de la chambre agricole (la CCI et la Chambre des métiers) à adhérer au projet. Rappelons que ces trois entités constituent la Chambre Economique de l’Yonne, dont la CMA assure la présidence tournante, via son président Jean-Pierre RICHARD.

C’est en novembre 2023 que cette idée, qui n’a rien de folle, prend de l’ampleur. Déborah COLLARD, responsable du développement des ressources locales au sein de la Chambre d’Agriculture (et amoureuse de la bière selon l’un des vice-présidents, Jean-Baptiste THIBAUT) suggère l’idée de créer une « Route de la Bière » adaptable en le territoire icaunenais. Un peu à l’image de la fameuse « Route des Vins » que beaucoup fréquentent pour déguster de succulents nectars ! S’ensuit un contact avec les brasseurs. Certains trouvent l’idée géniale. A l’issue d’une réunion réunissant les brasseurs de l’Yonne, la création d’une « Route de la Bière » au service de la promotion de l’ensemble de la filière – elle représente une quinzaine de brasseurs – s’est établie sans une once de difficulté.

Une aubaine en termes de communication à laquelle a également été associée l’agence de développement Yonne Tourisme, qui présente sur son site le profil de chaque brasserie avec ses spécificités. Des brasseurs présents un peu partout sur le territoire.

Seulement 6 000 bouteilles produites…

Le deuxième module de cette fusée originale est entré en orbite un peu plus tard avec la volonté de quatre brasseurs de créer un brassin unique (le fameux « ICAUNE ») propre à « Yonne 2024 », l’enveloppe promotionnelle du Conseil Départemental de l’Yonne inhérente à la communication. autour des Jeux Olympiques de Paris. On connaît la suite par la simple vision de ce liquide blond paille, moussant d’une mousse légère, dégusté quelques instants plus tard par tous les convives – à de rares exceptions près ! – lors de ce lancement historique.

En termes de distribution et de commercialisation, si les quatre structures brassicoles se sont permis de revendre chez eux quelques bouteilles du précieux et rare liquide – la production totale de ce brassin original s’élève à seulement 6 000 bouteilles -, à leurs clients pour la modique somme somme de trois euros, l’essentiel du lot sera réparti entre les trois chambres consulaires et notamment le Conseil départemental en vue d’animations propres au concept « Yonne 2024 ». Les bouteilles recevront alors le label « Yonne 2024 Terre d’Exploits », cher au président Patrick GENDRAUD, fervent défenseur de l’esprit olympique.

Lors de cette présentation, plusieurs personnalités du sérail ont assisté à cette avant-première lancement-dégustation : Marie-Jo VAILLANT, conseillère municipale de Chablis, Jérôme MAYEL, directeur de la CCI, Jean-Baptiste THIBAUT, vice-président de la Chambre d’Agriculture, Sylvie RAMISSE , vice-président de la CCI, Jean-Pierre RICHARD, président de la Chambre des métiers et de l’artisanat, Laetitia LE BRETON, chargée de communication de la Chambre d’agriculture, Colette LERMAN, conseillère départementale de l’Yonne, etc.

Une mise en bière des plus joyeuses pour ce nouveau nectar à base de houblon qui ravira les papilles des amateurs de produits brassicoles !

Thierry BRET

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le Canada, la Copa América et les questions brûlantes
NEXT Pontarlier. Quelques idées de sorties dans le Haut-Doubs pour le week-end du 1er et 2 juin