Gabriel Attal préside l’hommage national

Gabriel Attal préside l’hommage national
Gabriel Attal préside l’hommage national

Par Martin Lagrave

Publié
il y a 4 heures,

Mise à jour il y a 4 heures

« data-script=”https://static.lefigaro.fr/widget-video/short-ttl/video/index.js” >

En l’absence du chef de l’Etat en déplacement en Nouvelle-Calédonie, Gabriel Attal présidera ce mercredi midi la cérémonie nationale d’hommage aux deux surveillants pénitentiaires tués le 14 mai.

Huit jours après l’exécution de deux surveillants pénitentiaires lors de l’attaque d’un fourgon dans l’Eure, un hommage national est présidé ce mercredi midi par Gabriel Attal à la maison d’arrêt de Caen. Dans un premier temps, le chef du gouvernement rencontrera les familles des victimes à 11 heures. Les deux agents décédés, Arnaud Garcia et Fabrice Moello, ont été décorés à titre posthume de la Légion d’honneur hier.

Emmanuel Macron, qui devait initialement participer à la cérémonie, a annulé sa visite en raison d’un déplacement en Nouvelle-Calédonie. Le chef de l’Etat a toutefois rencontré mardi les familles des deux victimes. Président « Je ne pouvais pas imaginer quitter Paris sans les rencontrer et leur présenter mes condoléances », disaient son entourage. Son absence à l’hommage est «un nouveau coup dur pour le personnel pénitentiaire» Et « une cruelle désillusion »de son côté a réagi l’intersyndicale des surveillants pénitentiaires dans un communiqué.

Mardi 14 mai, la violence des images de l’assaut perpétré par un commando lourdement armé “à la voiture bélier” avait provoqué une très forte émotion. Outre les deux victimes, trois autres surveillants pénitentiaires ont été grièvement blessés dans cette embuscade visant à libérer Mohamed Amra, toujours en fuite.

Profondément choqués, les surveillants pénitentiaires ont entamé en milieu de semaine dernière un mouvement visant à bloquer les établissements “maintenir la pression” sur le gouvernement. En réponse, le garde des Sceaux Éric Dupond-Moretti a signé ce mardi un accord avec l’intersyndicale des surveillants pénitentiaires s’engageant à mettre en place une trentaine de mesures pour améliorer leur sécurité. L’Association des magistrats enquêteurs (AFMI) et les deux principaux syndicats de magistrats ont également demandé à être reçus “dès que possible” par le Ministre de la Justice, et associé au projet de réorganisation des extractions judiciaires.

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Pontarlier. Quelques idées de sorties dans le Haut-Doubs pour le week-end du 1er et 2 juin