“Une revanche pour tout ce que j’ai vécu.” Pourquoi ce lycéen de 17 ans va gravir les marches du Festival de Cannes

“Une revanche pour tout ce que j’ai vécu.” Pourquoi ce lycéen de 17 ans va gravir les marches du Festival de Cannes
“Une revanche pour tout ce que j’ai vécu.” Pourquoi ce lycéen de 17 ans va gravir les marches du Festival de Cannes

l’essentiel
A seulement 17 ans, Céleste, lycéenne à Albi, gravira les marches du prochain festival de Cannes. L’histoire est comme un rêve éveillé. Pourtant, tout a commencé par un cauchemar.

Tout a commencé par un gros problème de santé. A tout juste 17 ans, Céleste Bousquet, lycéenne à Albi, découvre qu’elle n’a plus de muscles dans la main droite. Après de nombreux tests, le résultat est clair. Une de ses côtes pose problème. Il faut en retirer les trois quarts. Elle ne pourra plus jamais pratiquer la danse, sa passion.

L’opération a lieu en février. C’est aussi douloureux physiquement que mentalement épuisant. Céleste ne peut plus rire ni pleurer. Tout lui coûte, y compris la respiration. Tout ce qu’elle parvient à faire à l’hôpital, c’est d’écouter en boucle la chanson « Intro » du rappeur Josman. Une artiste qui l’inspire et résonne en elle.

« Il a été un véritable soutien pendant une période où je ne me sentais plus en vie. Il m’a accompagné et m’a soulevé. Il m’a tout simplement aidé avec son texte touchant », explique Céleste.

La détresse d’une jeunesse qui a changé

C’est pour témoigner de cette expérience qu’elle décide de participer au concours.Moteur« . Présidé par l’acteur Jonathan Cohen, le concours récompense des jeunes de 14 à 22 ans, qui doivent réaliser une vidéo d’1min30 sur une personne qui les inspire.

“Au retour de l’hôpital, je m’enfermais dans ma chambre en écoutant “Intro” en boucle, puis pendant deux heures j’écrivais le texte qui allait illustrer ma vidéo”, poursuit Céleste. Après 5 jours d’enregistrement, d’écriture et de montage, la jeune fille envoie sa création au jury.

Le résultat poignant décrit la fureur de vivre de l’adolescent, dont la voix exprime toute la détresse d’une jeunesse bouleversée. «Je veux retrouver les joies d’une vie où la monotonie n’a pas abîmé mes articulations», scande-t-elle en posant sa voix sur les accords du piano du rappeur.

« Le premier pansement pour ma cicatrice »

Une vidéo « sincère » qui a touché le jury puisqu’elle faisait partie des 25 lauréats du concours. Outre son prix, Céleste a également remporté un « Clap d’or », qui lui donne l’opportunité de gravir les marches du Festival de Cannes le 23 mai.

« Cette vidéo est une libération puisque je libère toute la douleur que j’ai dans mon cœur. Ce prix est une revanche pour ce que j’ai vécu. Cela me rappelle que la vie continue. C’est le premier pansement de ma cicatrice” témoigne-t-elle.

« Si j’ai un conseil à donner, c’est d’oser. On n’a rien à perdre, dans le meilleur des cas, on gagne, mais sinon on revient toujours plus fort”, assure le lycéen. Il reste encore un défi majeur à relever. Choisissez votre tenue pour monter les escaliers.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV « nous devons être authentiques »
NEXT Européennes : Bardella lance le compte à rebours vers une victoire annoncée à Perpignan : Actualités