Les prières du Pape pour les Brésiliens du Rio Grande do Sul, victimes des inondations

Au terme de la prière mariale du Regina Caeli ce dimanche 5 mai, le pape François a offert ses prières pour les populations de l’État du Rio Grande do Sul, au Brésil, touchées par des inondations monstres et dévastatrices.

Vatican News (avec agences)

L’État brésilien du Rio Grande do Sul est confronté à d’importantes inondations, qui ont causé la mort d’une soixantaine de personnes et le déplacement de plus de 70 000 autres. Dans ses appels après la prière Regina Cæli, le Pape a eu une pensée particulière pour les populations de cette région, qui vivent cette situation dramatique. “J’assure de mes prières les populations de l’État du Rio Grande do Sul, au Brésil, touchées par d’importantes inondations. Que le Seigneur accueille les défunts et réconforte leurs familles et ceux qui ont dû quitter leur foyer», a déclaré François.

Une situation catastrophique

Selon les autorités brésiliennes, le fleuve Guaiba qui traverse la ville de Porto Alegre, capitale moderne de l’État du Rio Grande do Sul, où vivent 1,4 million de personnes, a atteint le niveau record de 5,09 mètres, bien au-delà du pic historique de 4,76 mètres. mètres enregistrés lors des crues de 1941. Les eaux continuent de monter dans la métropole complètement inondée et dans une centaine d’autres localités. Les inondations ont en partie coupé Porto Alegre du reste du pays.

Les conséquences sont dramatiques : un demi-million de personnes ont été directement touchées par la catastrophe, au moins 74 personnes sont portées disparues, plus d’un million de foyers sont privés d’eau et l’ampleur des destructions est actuellement incalculable, selon les autorités de la ville. Le manque de nourriture et la rupture des chaînes de production dans cet État agricole suscitent une inquiétude croissante.

Les précipitations, qui se sont atténuées dans la nuit de samedi à dimanche, devraient persister pendant les prochaines 24 à 36 heures et les autorités mettent en garde contre des glissements de terrain. Selon le climatologue brésilien Francisco Eliseu Aquino, les pluies sont favorisées par «un cocktail désastreux» qui combine le phénomène météorologique El Niño avec le changement climatique et d’autres phénomènes extrêmes.

>>>
>
>
>


Les rues sont inondées dans la ville de Porto Alegre.


Les rues sont inondées dans la ville de Porto Alegre.

La solidarité de l’Église

Face à ces inondations aux conséquences encore incalculables, l’Église du Brésil a lancé un appel à la prière et à la solidarité. Une note de solidarité a été publiée par l’archidiocèse de Porto Alegre, en communion avec la Région Sud 3 de la Conférence nationale des évêques du Brésil, dans un effort commun de reconstruction et d’espérance. En plus des institutions gouvernementales, militaires et civiles dédiées à la défense de la vie, les communautés ecclésiales elles-mêmes ont ouvert «leurs portes pour accueillir ceux qui ont tout perdu« . Mais la demande de l’archevêque de Porto Alegre, Mgr Jaime Spengler, va plus loin : «En cette année de prière préparatoire au Jubilé de l’Église 2025, nous exhortons les communautés ecclésiales à s’unir dans la prière, selon leurs possibilités, devant le Saint-Sacrement, qui est le grand symbole de communion et de partage, en renouvelant notre engagement de pèlerins. d’espoir« .

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Guerre en Ukraine, jour 827 | Kiev dit avoir touché deux patrouilleurs russes en mer Noire
NEXT Attentats à la bombe à Rafah, après qu’Israël ait pris une zone tampon