seulement un prix du scénario pour The Substance ? Nous ne sommes pas d’accord ! – Actualités cinéma – .

seulement un prix du scénario pour The Substance ? Nous ne sommes pas d’accord ! – Actualités cinéma – .
seulement un prix du scénario pour The Substance ? Nous ne sommes pas d’accord ! – Actualités cinéma – .

Le deuxième film de la Française Coralie Fargeat, « La Substance », reçoit le prix du scénario au 77e Festival de Cannes. Un joli prix mais qui ne reflète en rien la créativité du film et l’interprétation passionnée de son actrice, Demi Moore.

Olivier Borde / Bestimage

Pour son deuxième film et sa première participation en compétition à Cannes, la Française Coralie Fargeat a reçu le prix du scénario des mains du jury présidé par Greta Gerwig. Une belle récompense pour cette cinéaste qui fait tourner la tête des festivaliers avec son voyage hallucinatoire, The Substance. On était pourtant en droit d’espérer bien mieux tant ce long-métrage, sur les injonctions faites au corps des femmes, nous a bluffé.

L’histoire suit Elizabeth Sparkle (Demi Moore), une star hollywoodienne constamment repoussée à son image dans une industrie qui n’épargne rien aux actrices. Pour se libérer de cette violence, Elizabeth souscrit à une expérience : La Substance. Avec une simple injection, elle a la possibilité de voir naître une meilleure version d’elle-même – plus jeune, plus belle, plus forte – (Margaret Qualley) à condition de revenir tous les sept jours dans son ancien corps.

Une mise en scène inspirée

Ce horreur du corps féministe, qui ne connaît pas de limites, s’en tient à un concept astucieux et économise les mots pour se concentrer sur les images, le tout minutieusement travaillé et inspiré des obsessions cinéphiles de la réalisatrice. Dans The Substance, on retrouve Stanley Kubrick avec The Shining, mais aussi David Cronenberg (The Fly), Brian De Palma (Carrie) ou encore Paul Verhoeven.


MUBI

Demi Moore dans « La substance ».

Si le prix du scénario ne doit pas être pris à la légère, il ne reflète pas le travail impressionnant du cinéaste qui a su créer un univers coloré et décadent au service d’une mise en scène inspirée. Surtout, il ne salue pas l’interprétation phénoménale de son actrice principale, Demi Moore.

Le retour en grâce de Demi Moore

Star très populaire – notamment dans les années 1990 –, l’icône hollywoodienne n’hésite pas à gratter son image et à repousser toutes les limites pour répondre aux exigences et à la folie du réalisateur. A la fois drôle, touchante et forcément terrifiante, elle se réinvente complètement à l’écran – chose rare pour une actrice qui a près de quarante ans de carrière derrière elle.

La sortie de The Substance :

On aurait même pu rêver d’un double prix d’interprétation pour Marguerite Qualley qui impressionne, à son tour, par sa physicalité. Mais la vie de The Substance ne fait que commencer. Ce prix du scénario n’est que le début d’un long voyage pour ce film qui risque de renverser de nombreux festivals sur son passage jusqu’à sa sortie en salles.

Retrouvez notre podcast dédié au film ici :

The Substance, bientôt en salles.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Valady. Jean Couet-Guichot et Gaya Wisniewski, deux artistes en résidence dans la région