une des clés du mystère encore caché dans les os du petit garçon ? – .

une des clés du mystère encore caché dans les os du petit garçon ? – .
une des clés du mystère encore caché dans les os du petit garçon ? – .

Le mystère entourant la mort d’Emile est encore loin d’être résolu. Pour mémoire, ce petit garçon âgé de deux ans et demi a disparu samedi 8 juillet 2023. Ce jour-là, l’enfant avait tout simplement échappé à la vigilance de ses proches dans les hameaux du Haut-Vernet. Il a été vu vivant pour la dernière fois par un voisin vers 17h15, alors qu’il se dirigeait vers un lavoir.

Par la suite, la famille d’Emile a tenté de le retrouver, sans succès. Alertées, les autorités ont également lancé plusieurs opérations de recherche dans la région, sans jamais retrouver l’enfant. Finalement, cette affaire de disparition a connu un retentissant bouleversement le samedi 30 mars 2024. Ce jour-là, un promeneur tombe sur un crâne près du hameau du Haut-Vernet. Le lendemain, le parquet d’Aix-en-Provence officialisait le décès du garçon.

Décès d’Emile : son acte de décès va enfin être signé

En effet, les analyses ADN ont démontré qu’il s’agissait bien des ossements du petit Emile. Suite à cela, les autorités ont lancé de nouvelles recherches dans la zone où le crâne de l’enfant a été découvert. Cette fois, les enquêteurs ont mis la main sur d’autres ossements appartenant à la victime. Ils ont également découvert les vêtements que portait le petit garçon le jour de sa disparition.

Alors que cela fait désormais trois mois que les ossements d’Emile ont été retrouvés, l’acte de décès de l’enfant n’est toujours pas officiellement signé. “Les analyses ne sont pas terminées», a indiqué le procureur de la République d’Aix-en-Provence, Jean-Luc Blachon, au micro de BFMTV vendredi 21 juin 2024. Toutefois, ce document devrait finalement être signé dans les prochains jours.

De nouvelles analyses plus approfondies ont été demandées par les juges

C’est important pour la famille. Parce qu’à un moment donné, l’enfant doit être déclaré mort. Et il ne peut l’être que si nous sommes certains de sa mort. Ce sont les juges d’instruction qui délivrent cette attestation», a indiqué une source proche du dossier. Toutefois, la signature de l’acte de décès d’Emile ne mettra pas fin à l’enquête visant à découvrir les causes de son décès.

En effet, de nouvelles analyses plus approfondies ont été demandées par les juges. Leur principal objectif sera de déterminer exactement comment Émile est mort. Pour l’instant, aucune piste n’est privilégiée. “Si nous étions certains que l’enfant était perdu, nous arrêterions tout. Et nous n’avons pas du tout cette certitude. Nous en sommes loin et nous travaillons encore pour ne rien laisser passer.“, a déclaré une source proche de l’enquête.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Comment être sûr de ne pas reprendre du poids après 50 ans ? – .
NEXT entre colère et désir de rupture – .