Si les prix des œufs ont baissé, ce n’est pas à cause des achats des ménages

Si les prix des œufs ont baissé, ce n’est pas à cause des achats des ménages
Si les prix des œufs ont baissé, ce n’est pas à cause des achats des ménages

Les ventes d’œufs dans les grandes surfaces ont augmenté de 4% en volume en mai (du 29/04/2024 au 26/05/2024) par rapport à l’année dernière, selon le baromètre exclusif Circana des Marchés à paraître dans votre quotidien ce vendredi juin. 14. Dans le détail, les codes 3 et 2 ont augmenté de 1,9%, les activités outdoor ont confirmé leur dynamique à +6,1% et même le bio a de nouveau montré des signes d’activité avec des volumes en hausse de 3,1% sur un an.

La bonne tenue des achats des ménages suggère donc que la baisse des prix des œufs ces dernières semaines ne s’explique pas par la demande mais par l’offre. En effet, les nombreux cas de salmonelles fin 2023 qui avaient détourné des œufs des centres de conditionnement vers l’industrie semblent pour l’instant se régler avec des abattages et il n’y aurait apparemment pas de nouveaux cas. D’où peut-être une pression sur l’offre accentuée en mai par les jours fériés.

A noter que pour les œufs classés auprès des grossistes, la demande est plus difficile à quantifier et que certains opérateurs la jugent encore décevante. C’est encore le cas ce vendredi matin auprès des opérateurs qui se disent contraints de faire de nouvelles concessions sur le calibre M alors que les commandes de Rungis sont à la traîne. Dans le calibre G, l’ambiance est globalement plus régulière.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le géant des projecteurs XGIMI réduit les prix de toutes ses gammes pendant le Prime Day – .
NEXT Prix ​​du gaz, démarque inconnue, nouveau plan d’économies… Ce qui change au 1er juillet