Premières annonces d’Emmanuel Macron en Nouvelle-Calédonie

Premières annonces d’Emmanuel Macron en Nouvelle-Calédonie
Premières annonces d’Emmanuel Macron en Nouvelle-Calédonie

Maintien des forces de sécurité, opérations de rétablissement de l’ordre, réunion sur la reconstruction et rencontres politiques… Le président de la République Emmanuel Macron a fait plusieurs annonces au haut-commissariat ce jeudi, à Nouméa, devant des représentants du monde économique et des élus calédoniens. .

Le chef duEtat a d’abord voulu rendre hommage par une minute de silence aux six personnes décédées depuis le début de la crise il y a dix jours en Nouvelle-Calédonie. “Je me trouve devant vous avec les ministres et le Haut-Commissaire, dans un moment extrêmement grave et lourd, dont nous comprenons tous la gravité.», indique Emmanuel Macron.

La première chose c’est l’ordre, le calme et la paix“Le ton est donné, avec une première annonce concernant la sécurité.”Il y aura 3 000 forces de sécurité intérieure dans peu de temps. Il y en a plus que lors du 3ème référendum. Ces forces resteront aussi longtemps que nécessaire, même pendant les Jeux Olympiques et Paralympiques.», indique Emmanuel Macron.

Autre annonce faite ce matin : de nouvelles opérations »massif“va être programmé.”L’ordre républicain tout entier sera rétabli, car il n’y a pas d’autre choix. Le ministre de l’Intérieur rencontrera les forces de sécurité intérieure. Et le ministre des Armées fera de même. Le ministre délégué à l’Outre-mer animera une réunion spécifique sur la reconstruction», explique le chef de l’Etat.

A ses côtés au haut-commissariat : Marie Guevenoux, ministre déléguée chargée de l’Outre-mer, Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur et de l’Outre-mer, Sébastien Lecornu, ministre des Armées, Louis Le Franc, haut-commissaire de la République en Nouvelle-Zélande. Calédonie. Et les trois membres de la mission : Eric Thiers, Frédéric Pottier et Rémi Bastille.

Concernant l’état d’urgence déclaré sur le territoire, le Président de la République assure : «la situation le justifie“, mais “je pense qu’il ne devrait pas être prolongé“.”Je suis ici parce que le dialogue est nécessaire, mais j’appelle à la responsabilité. Elle ne sera levée que si chacun appelle ici à la responsabilité et à la levée des barrières.», assure Emmanuel Macron.

Le chef de l’Etat rencontre aujourd’hui des représentants du monde économique calédonien et des élus.

Concernant la question politique, nous avons besoin d’un «Débat franc, direct et ouvert sur les questions institutionnelles et de projets», insiste le président. “Nous devons réunir toutes les parties prenantes à la table. L’apaisement ne peut pas être un retour en arrière. L’objectif est que nous ayons un débat libre et confidentiel entre nous. Je compte sur l’esprit de responsabilité de chacun. On y arrivera, car la Nouvelle-Calédonie le mérite« .

Les débats ont ensuite été ouverts, à huis clos.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Euro 2024, c’est parti ! Suivez en direct le match d’ouverture de la compétition
NEXT MAISON DES ÉTOILES Une décoration que vous adopteriez ? Mika dévoile sa maison à Miami et son intérieur est surprenant