Le « Pride Day » organise ce samedi sa première marche dans les rues de Namur

Le « Pride Day » organise ce samedi sa première marche dans les rues de Namur
Le « Pride Day » organise ce samedi sa première marche dans les rues de Namur

« Liberté, égalité, diversité »c’est sur ces thématiques que l’association à but non lucratif Les Prides Namuroises (qui existe depuis 15 ans) organise diverses activités ouvertes à tous.

Ce samedi, elle organise la 13ème édition de son Pride Day. « Dès 13 heures, nous organisons pour la première fois une marche similaire à la Brussels Pride. Il partira de la Place Maurice Servais, passera par les rues de l’Ange, Saint-Jacques et des Carmes et redescendra par les rues du Fer et de l’Ange et reviendra sur la Place Maurice Servais, où un village associatif être installéindique Cédric Compère, président de l’association. Notre concept se veut totalement inclusif et familial.

Cinq thèmes

Sous une immense toile aux couleurs de l’arc-en-ciel, ce village réunira de nombreuses associations partenaires qui informeront le public autour de cinq thématiques : les préférences sexuelles et affectives, l’identité et l’expression de genre, la prévention et la santé, les droits humains et philosophiques et enfin, la représentation du famille en 2024.

Ceux-ci seront abordés dans une ambiance ludique et conviviale propice aux rencontres et aux échanges.

« L’information, la sensibilisation et la communication sont essentielles, notamment pour les personnes qui ne connaissent pas la communauté LGBTQIA+. Parce que c’est l’ignorance qui engendre la peur et l’incompréhension, poursuit Cédric Compère. Je prends toujours l’exemple d’une dame qui fait partie de notre CE dont le fils est sorti. Elle n’était ni pour ni contre mais elle avait besoin d’être informée et a donc contacté notre association. L’objectif est de partager toutes les diversités pour gommer les “différences”.

Tout l’après-midi, les enfants pourront profiter d’un château gonflable et d’un stand de contes.

Dans un environnement sécuritaire

Selon le président de l’association, une telle journée est nécessaire car il y a encore trop d’homophobie et de transphobie. « Nous constatons que nous avons fait de grands progrès ces dernières années. Cela est notamment dû à la montée de l’extrémisme qui gagne du terrain partout dans le monde. Je pense aussi que les réseaux sociaux jouent un rôle là-dedans. il croit. Certaines personnes nous interpellent sur les réseaux sociaux de manière agressive et insultante, nous demandant par exemple pourquoi nous devons organiser un tel événement et pourquoi les personnes LGBTQIA+ ne peuvent pas vivre isolées, en autarcie.

Selon lui, si l’homosexualité commence à être mieux comprise qu’avant, ce n’est pas le cas de la transidentité. “Beaucoup ne comprennent pas et n’acceptent pas qu’on puisse ressembler à un homme et se sentir comme une femme ou vice versa.” ajoute Cédric Compère. Les questions de genre souffrent encore d’idées préconçues et d’informations erronées. D’où l’intérêt d’une journée à la fois informative et festive.

A partir de 18h30, place à la soirée de clôture sur la scène principale. Le groupe Stage Legacy proposera une musique pop, emblématique de la culture LGBTQIA+. LaDiva Live, transformiste et marraine de l’événement, divertira également le public avec un show dont elle seule a le secret. La soirée se terminera par un DJ set.

Le président de l’association souligne l’aspect sécuritaire de l’événement. « On remarque que les personnes LGBTQIA+ sont beaucoup moins acceptées dans la rue qu’avant le Covid. Ils sont régulièrement attaqués et insultés. On ne comprend pas vraiment pourquoi cela a augmenté après la crise sanitaire mais c’est un fait », il observe.

La marche sera encadrée par la police et le site sera entouré de barrières Nadar. L’accès est ouvert et gratuit mais des stewards assureront la sécurité à l’entrée.

« Lors de ce Pride Day, chacun vient comme il est. Nous voulons assurer une sécurité maximale pour que chacun se sente bien »conclut le président.

Infos : fiertesnamuroises.be et page Facebook Les Fiertés.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les prix des agneaux mâles sont soutenus avant l’Aïd el-Kébir
NEXT quand le Maire se déguise en geste tarifaire… une augmentation d’impôts