Pourquoi les prix du gaz augmentent depuis le début de l’année

Pourquoi les prix du gaz augmentent depuis le début de l’année
Pourquoi les prix du gaz augmentent depuis le début de l’année

Contrairement au diesel, le prix de l’essence a fortement augmenté depuis le début de l’année. Hausse du pétrole brut, contexte international… Explications de cette envolée à la pompe.

Les prix à la pompe qui approchent à nouveau les 2 euros le litre sont une réalité dans les stations-service fin avril.

Une augmentation bien plus importante pour l’essence

Surtout pour l’essence, avec un sans plomb 95 E10 à 1,9042 en moyenne en France fin avril, soit une hausse de 13,27 centimes (+7,5%) depuis le 5 janvier.

Pour le diesel, qui reste de loin le carburant le plus consommé en France, la hausse reste bien plus limitée. A 1,7521 euros le litre au dernier relevé du 26 avril, nous sommes 2,43 centimes de plus qu’au début janvier (+1,41%).

Pétrole brut et taux de change

Mais comment expliquer cette hausse des prix des carburants, notamment de l’essence ?

“Si l’on compare la situation avec début janvier, le baril de pétrole a augmenté de 9 dollars, passant de 79 à 88 dollars, cela explique 6 centimes de hausse des prix à la pompe”, explique Olivier Gantois, président de l’Ufip Énergies et Mobilités. , le syndicat professionnel des entreprises de ce secteur.

Il faut ajouter l’évolution défavorable du taux de change euro-dollar. Une hausse du prix de la monnaie américaine, utilisée pour payer le baril, entraîne une hausse mécanique du prix du pétrole payé en Europe et donc, in fine, du prix en station. Un effet de changement qui explique 1 centime de la hausse depuis le début de l’année selon le représentant de l’Ufip.

Effets saisonniers

L’augmentation supplémentaire s’explique par des effets de saisonnalité :

“La hausse des prix s’est accélérée ces dernières semaines, avec le début de la ‘drive season’ aux Etats-Unis, on consomme davantage de carburant pour les loisirs”, explique Olivier Gantois.

Dans un tel marché, qui fonctionne principalement à l’essence, l’augmentation de la demande a une influence significative sur le prix du carburant en Europe.

La hausse du début de l’année pour le diesel (avec un pic à 1,82 euro le litre le 16 février) s’explique également par ce fort effet ponctuel de demande.

« C’est un produit assez proche du fioul domestique, qui connaît logiquement un pic de consommation durant l’hiver », commente Olivier Gantois.

Une offre limitée par les pays producteurs

Au-delà de ces effets, la demande mondiale continue de croître, tirée par la croissance économique en Asie.

« L’Agence internationale de l’énergie estime que nous consommerons en moyenne 1 million de barils de plus par jour cette année, passant de 103 millions chaque jour fin 2023 à 140 millions fin 2024. »

Autre élément : une offre limitée, notamment de la part des pays de l’OPEP+, afin de soutenir les prix, ce qui contribue à maintenir des prix à la pompe élevés.

Il faut aussi ajouter le contexte de la guerre entre la Russie et l’Ukraine :

“Le boycott européen du pétrole russe n’a pas d’impact direct sur la demande et donc sur les prix, mais il provoque une certaine nervosité sur les marchés”, explique Olivier Gantois.

Que va-t-il se passer dans les mois à venir ?

Si l’évolution des prix reste (malheureusement) impossible à prévoir, le représentant de l’Ufip se risque tout de même à une prédiction :

« Comme les prix du pétrole sont restés relativement stables depuis un an et demi, avec des prix du brut compris entre 75 et 90 dollars depuis fin 2022, nous devrions rester à des prix stables au cours des prochains mois. »

Même si les prix moyens restent actuellement élevés, il existe encore des différences significatives entre les stations. Notre moteur de recherche vous permet de trouver la station la moins chère dans votre département ou proche de chez vous.

Les plus lus

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Trump accepte désormais les dons de crypto-monnaie
NEXT Le Premier ministre présente ses salutations à l’occasion de la Journée du Vesak