Auxerre virtuellement en Ligue 1, Saint-Étienne ralentit

Auxerre virtuellement en Ligue 1, Saint-Étienne ralentit
Auxerre virtuellement en Ligue 1, Saint-Étienne ralentit

Vainqueur du Paris FC ce samedi (2-0), l’AJA se rapproche de la Ligue 1 alors que l’ASSE a été tenue en échec à Guingamp (2-2).

Auxerre est virtuellement en Ligue 1 après sa victoire samedi contre le Paris FC (2-0) lors de la 36e journée de Ligue 2, tandis que Saint-Étienne, tenu en échec à Guingamp (2-2), est freiné dans sa quête de un retour à l’élite.

A deux journées de la fin, l’AJA compte six points d’avance sur son dauphin de Saint-Etienne et d’Angers (3e). Mais les Bourguignons disposent d’une différence de buts très favorable (+20) par rapport aux Angevins. De quoi laisser l’ASSE et le SCO se battre pour le deuxième ticket, synonyme de promotion directe en L1. Face au Paris FC, Lassine Sinayoko (22e) et Ado Onaiwu (57e) ont offert la victoire aux hommes de Christophe Pelissier, qui devraient donc retrouver la L1 un an après leur descente.

“C’est beaucoup de joie, car descendre n’est jamais facile”a déclaré Pélissier directement au micro de la chaîne beIN Sports, “il a fallu reconstruire, notamment dans la tête, pour beaucoup de joueurs”.

Les Auxerrois auraient même pu fêter la montée ce samedi si Saint-Étienne avait perdu à Guingamp (8e). Un scénario qui a failli se produire en Bretagne. Après avoir mené 2-0, les Verts ont beaucoup souffert en fin de match et ont vu leur série se terminer après huit victoires consécutives. Déjà auteur du but vainqueur contre Caen (1-0) samedi dernier, Aïmen Moueffek, servi par Dylan Chambost, a donné l’avantage à Saint-Étienne de la tête (22e).

Déjà fautif dans le marquage de Moueffek, l’ancien Stéphanois Victor Lobry a concédé un penalty après une faute sur Mathieu Cafaro. L’ailier, qui joue avec un nez cassé depuis le match contre Caen, n’a pas manqué l’occasion d’alourdir le score (45+2). Après une volée de Lebogang Phiri (58e) sur la barre transversale, les Bretons ont réduit le score grâce à un penalty d’Amine El-Ouazzani (67e) avant d’égaliser d’une tête de Jacques Siwe (84e).

Dans une fin de match tendue, Maxime Sivis de Guingamp a été exclu (90+5). De quoi aider les Verts à sauver le point sur un match nul. Malgré ce faux pas, ils restent maîtres de leur destin en battant Angers à la différence de buts (5 buts d’écart).

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Décès d’Alain Galliano, élu de la Métropole de Lyon et ancien maire de Craponne
NEXT « Nous gagnerons », la promesse de Luis Enrique à un supporter