Un nouveau bateau de pêche a été mis à l’eau à Dieppe

Un nouveau bateau de pêche a été mis à l’eau à Dieppe
Un nouveau bateau de pêche a été mis à l’eau à Dieppe

Par

Camille Larher

Publié le

25 juin 2024 à 17h23

Voir mon actualité
Suivez Dieppe Informations

Un nouveau bateau a quitté le chantier Une certaine industrie maritime, mardi 25 juin 2024sous les applaudissements d’une centaine de personnes : les ouvriers, les propriétaires du navire, les élus, la direction de Mim… La mise à l’eau a eu lieu vers 14h30 sous un soleil magnifique, dans le port de Dieppe (Seine-Maritime).

Relais rejoindra l’armement Casquette Fagneta Fécamp. Il y a encore des améliorations à apporter à l’intérieur comme la cuisine ou les cabanes. Il devrait être opérationnel en septembre. Pour pouvoir se rendre en baie de Seine et pêcher les fameuses coquilles Saint-Jacques, le bateau est à moins de 16 mètres long. “Il ne reste plus qu’à obtenir le permis”, précise Yvon Neveu.

Un moment important

« Cela me fait chaud au cœur », ajoute-t-il en admirant son navire. « Je pense au travail derrière et au travail à venir, c’est un moment important. » Relais constitue également un nouveau défi pour l’armateur. Son nom lui a été donné parce que Panneau Matthieule patron associé d’Yvon Neveu, “pourrait reprendre les parts de l’entreprise dans quelques temps”, poursuit l’armateur.

Le bateau mesure moins de 16 mètres de long. ©Camille Larher
La tradition veut qu’une bouteille soit cassée sur la coque d’un bateau neuf. ©Camille Larher
Vidéos : actuellement sur -

Le bateau de pêche ressemble Gloire à Dieusorti le 15 décembre 2020 du chantier Mim, construit pour un armateur dieppois. La coque est ronde avec « un creux de 3,85 mètres pour une bonne stabilité », indique le bureau d’études CT-Arco qui a travaillé sur la conception du Relais. Six pêcheurs navigueront sur ce bateau, dont deux en rotation.

Une année difficile pour Mim

Jacques Faillyprésident du groupe Sauvegarder, se dit « très heureux de voir ce nouveau chalutier lancé ». « Un événement assez rare ces dernières années », ajoute-t-il. En effet, Mim construit également des pontons, des ferries et des pousseurs. Mais l’année 2024 ne restera pas dans l’histoire : les Jeux olympiques ont alourdi le carnet de commandes, rendant les acheteurs prudents.

Moment d’émotion lors de la mise à l’eau du navire Le Relais, à Dieppe. ©Camille Larher
Une partie de l’équipe du chantier Mim et des propriétaires de bateaux. ©Camille Larher

LE 38 Les salariés de l’entreprise étaient alors répartis sur trois sites appartenant au groupe Fipam.

«Nous restons néanmoins optimistes», confie Jacques Failly. Un contrat a été signé pour construire un ponton destiné à accueillir les sans-abri, le Saint Jean 2. Les travaux de chaudronnerie ont été confiés au chantier naval Mim. Cela débutera en septembre. « Nous essayons de trouver un équilibre entre rivière et pêche. »

Bientôt un nouveau toit

Par ailleurs, Ports de Normandie, propriétaire des locaux du site de Dieppe, a lancé un appel d’offres pour refaire la toiture. Les travaux commenceraient dans 2025.

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon -.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV A Frontignan, les chameaux s’activent à nouveau sur les plages pour ramasser les déchets.
NEXT Un homme retrouvé mort dans le coffre d’une voiture incendiée à Marseille – .