Collège Henri-Dheurle à l’heure olympique avec un champion français de tennis adapté

Collège Henri-Dheurle à l’heure olympique avec un champion français de tennis adapté
Collège Henri-Dheurle à l’heure olympique avec un champion français de tennis adapté

Toute la matinée du lundi 17 juin à La Teste-de-Buch, élèves de 6èmee D et 6eE du collège Henri-Dheurle, ainsi que les classes de CM2 de Cazaux et Miquelots, ont participé aux JO collégiaux à…

Toute la matinée du lundi 17 juin à La Teste-de-Buch, élèves de 6èmee D et 6e E du collège Henri-Dheurle, ainsi que les classes de CM2 de Cazaux et Miquelots, ont participé aux JO universitaires au stade Jean-de-Grailly.

« Au départ, c’était un projet pour la classe de 6e euro préparé toute l’année avec leur professeur d’histoire-géographie Estella Beaupuy et Benjamin Coulier », explique Isabelle Séré, directrice du collège Henri-Dheurle. Benjamin Coulier est autiste Asperger et champion de France de tennis adapté. Il était là depuis le début. “Je suis venu encourager les jeunes à faire du sport, les motiver et montrer que tout est possible avec beaucoup de patience”, a-t-il déclaré avant d’ajouter que pour ces jeunes, cela peut être “une image, celle d’un champion”. Il portera la flamme olympique le 8 juillet à Blois.

Plan de Paris

Les 16 élèves de la classe Ulis (unités localisées d’inclusion éducative) ont également participé en créant un remarquable plan de Paris montrant, sous forme de modèle 3D, les principaux lieux des Jeux Olympiques. « Cela leur a permis de spatialiser Paris et aussi de développer leur motricité fine », explique leur professeur. Cet événement a également mobilisé de nombreux enseignants, notamment ceux de l’éducation physique et sportive qui ont organisé les ateliers.

Il s’agissait d’une véritable simulation d’JO mais avec « des ateliers sportifs pour que chacun puisse en bénéficier », explique Isabelle Séré.

En effet, avant de concourir dans les six ateliers, comme le demi-fond, la course de sprint individuel et en relais, les lancers ou le saut en longueur, les 156 élèves ont dû d’abord défiler par équipes et par pays avec les drapeaux respectifs des différentes délégations. Ensuite, ils lisent les paroles de l’hymne, le serment des athlètes, la devise des jeux… Enfin, comme pour toute compétition olympique, les meilleurs recevaient une médaille. La matinée s’est terminée par un pique-nique qui n’avait certainement rien d’olympique !

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le nouveau Wallywhy100 fera ses débuts au Cannes Yachting en septembre – .
NEXT Quel temps fera-t-il à Angers et ses environs le samedi 13 juillet 2024 ? – .