Partenariat Département de Seine-Saint-Denis / Institut français – .

Partenariat Département de Seine-Saint-Denis / Institut français – .
Descriptive text here

Toutes les disciplines des domaines artistique, culturel et du débat d’idées sont éligibles au soutien du Département de Seine-Saint-Denis et de l’Institut français.

Les projets éligibles doivent néanmoins remplir les conditions suivantes :

  • Présentez un lien fort avec l’un des trois thèmes présentés ci-dessus.
  • Présenter un lien fort avec le territoire de la Seine-Saint-Denis, et un ou plusieurs pays ou régions du monde (hors France métropolitaine et DROM-COM). Le lien fort peut se situer soit au niveau de la localisation des structures (co)porteuses, soit au niveau du lieu de déploiement.
    Une attention prioritaire sera accordée aux projets se déroulant sur les territoires privilégiés de coopération du Département : ville de Dakar, département de Ziguinchor (Sénégal), île de Ngazidja (Comores), Jénine (Territoires palestiniens), Bejaia (Algérie), Iztapalapa (Mexique).
  • Plan de collaboration entre les acteurs culturels et artistiques établis en Seine-Saint-Denis et les acteurs culturels et artistiques étrangers, dans un esprit de réciprocité (la participation d’au moins un partenaire du pays d’accueil est requise pour l’éligibilité d’une demande).
  • Lien avec le réseau culturel extérieur français : les porteurs de projets doivent avoir informé le service culturel de l’Ambassade de France, de l’Institut français ou de l’Alliance française du(des) territoire(s) concerné(s).
  • Respecter et promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes : démarche paritaire (choix des parties prenantes, politique envers les prestataires et tout autre élément pertinent), strict respect des obligations légales en matière d’égalité de rémunération entre hommes et femmes, à horaires de travail identiques ou à compétences égales ;
  • Présenter une réelle responsabilité environnementale : les efforts de réduction de l’impact environnemental du projet seront pris en compte – partage des déplacements, de la nourriture, choix de solutions techniques moins carbonées, attention portée au cycle de vie des matériaux (achat de matériel, fournitures, scénographie, etc.) ;
  • Favoriser la rémunération des participants et la professionnalisation : les projets doivent inclure une rémunération (honoraires/honoraires/droits d’auteur/salaires) pour les acteurs et actrices impliqués.

Les projets soutenus peuvent prendre différentes formes : séquences de tables rondes/débat d’idées, conférence, mobilité d’actrices et d’acteurs, projet créatif, événements, projections-débats, spectacle, restitution artistique, outils de création culturelle ou pédagogique, ateliers et activités avec les habitants, livre, clips vidéo, exposition…

Les projets suivants sont considérés comme inéligibles :

  • Missions de scoutisme ;
  • Projets liés exclusivement à la radiodiffusion
  • Des projets sans perspectives de collaborations et de développement concrets

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les tranches de revenus pour vos impôts 2024 au Canada sont connues et voici ce qu’il faut savoir
NEXT Le roi Albert victime de maladie dans le sud de la France