De belles rencontres en altitude

De belles rencontres en altitude
Descriptive text here

Jusqu’en juillet, Mickaël et Marion Bard partent en voyage culturel en Amérique du Sud. Le couple roannais et habitant Feurs en a également profité pour effectuer des missions bénévoles.

Leur surnom est approprié. « Les Bard’roudeurs ». Depuis le 1 euh Février, Marion et Mickaël Bard découvrent l’immensité de l’Amérique du Sud. Ces deux aventuriers y réalisent « la meilleure idée de [leur] vie “.

Depuis la terrasse d’un restaurant au bord du lac Titicaca, en Bolivie, le couple raconte son voyage malgré le décalage horaire de six heures avec la France. « C’est une idée que nous avions depuis longtemps, mais différents événements l’ont repoussée. Et puis, on s’est dit : « C’est maintenant ou jamais ». »

Face à l’immensité de ce territoire qu’est l’Amérique du Sud, ils ont dû faire des choix et se limiter. Ils ne descendront pas plus bas que Santiago (Chili), et n’iront pas plus au nord que Lima, la capitale péruvienne.

Avec un van acheté à leur arrivée au Chili, le couple résidant à Feurs a parcouru plus de 7 000 km. Dans leurs excursions, à pied, Marion et Mickaël ont pu rencontrer des personnes « extraordinaires ».

“Il nous a raconté comment le glacier est en train de disparaître”

Comme Domi, cette Bolivienne qui fut l’une des premières femmes à affronter les sommets des Andes. « Elle voulait dénoncer les inégalités entre les hommes et les femmes. Il a une histoire incroyable», certifie Marion Bard. Les deux Bard’rouders ont été guidés par le fils de Domi, Adrian, jusqu’au sommet du Huatna Potosi, un glacier qui se transforme de plus en plus en lac. « Il nous a expliqué comment le glacier disparaît avec le temps. C’est vraiment frappant. »

Durant leur périple, les Bard’roudeurs ont effectué quelques missions bénévoles. Une première dans le nord de l’Argentine dans une ferme. « Une sacrée expérience. Nous traitions des chèvres, fabriquions des fromages… » Une deuxième mission a été réalisée dans une auberge de jeunesse en Bolivie. L’objectif principal était de le restaurer. Une prochaine action bénévole les attend au Pérou. Ici, ils donneront des cours aux enfants d’un orphelinat. « Ce seront des cours d’anglais et d’éducation physique. Des thématiques qui nous conviennent bien », plaisantent le pompier et le coach sportif.

Vers le Machu Picchu

Ce sont désormais les rives du lac Titicaca qui attendent les deux aventuriers. « Nous avons mis la camionnette sur un bateau pour aller à Copacabana. » Le point culminant de leur voyage devrait arriver mi-mai avec la visite du Machu Picchu. Là, ils devraient être rejoints par le père et le frère de Mickaël. « Nous n’avons pas encore les billets pour y arriver. Mais nous savons comment nous allons y parvenir. Là-haut, nous prendrons certainement un guide. »

Leur retour en France est prévu pour le mois de juillet. « Nous avons la date exacte en tête, mais nous ne la disons pas. Nous voulons surprendre nos familles. Nous arriverons et frapperons à leur porte. »

Pratique. Pour suivre leur aventure, rendez-vous sur Instagram : @les-bard-roudeurs. Ou sur Internet (www.polarsteps.com).

Crise cardiaque

Bolivie. « C’est le pays qui nous a vraiment marqué. Pourtant, c’est celui auquel on s’attendait le moins. Nous avons prolongé notre visa pour rester un peu plus longtemps. Nous avons eu une véritable claque avec les paysages. C’est ici que nous avons réalisé notre première ascension à plus de 6 000 m d’altitude. C’était riche en émotions », racontent Marion et Mickaël Bard.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV dans cette ville, Intermarché a vite fait oublier Casino à ses clients
NEXT Alerte jaune aux orages ce dimanche 19 mai dans les Hautes-Pyrénées, le Gers, la Haute-Garonne et les Pyrénées-Atlantiques