« Pas de peur, juste des sourires » : les Harlequins se calment avant d’affronter Toulouse

« Pas de peur, juste des sourires » : les Harlequins se calment avant d’affronter Toulouse
Descriptive text here

On est bien conscient, chez les Harlequins, de l’ampleur du défi qui les attend dimanche, car il peut se résumer en un chiffre : les Anglais disputeront la première demi-finale de Coupe des Champions de leur histoire au Stadium, lorsque Toulouse a remporté le trophée cinq fois. Mais les joueurs n’avaient pas l’air tendus mercredi, près du campus universitaire de Surrey qui leur sert d’installation.

Le pilier droit Will Collier s’est permis de lâcher quelques mots de français récemment appris, sans doute parce qu’il est annoncé à Castres, et d’en discuter avec un journaliste” cassoulet » qui séduira peut-être les adeptes de la Ville rose. ” Je n’ai pas vu de peur chez mes coéquipiers, juste des sourires et de l’enthousiasme.» a ajouté le centre de troisième ligne Alex Dombrandt. Parce que c’est l’une des semaines les plus importantes de l’histoire de notre club. »

Les Quins n’ont pas oublié la leçon qu’ils ont reçue dans leur enceinte du Stoop face au même Stade Toulousain, en phase de poules (19-47, le 17 décembre). “ Ils nous avaient blessés, nous avaient privés de nos forces. Nous savons à quoi nous attendre », se souvient Collier. Son entraîneur, Danny Wilson, a quelque peu mis ce souvenir de côté. ” Il s’est passé beaucoup de choses depuis, et cette semaine on a surtout beaucoup parlé de l’idée de gagner en France, et on l’a déjà fait deux fois, au Racing 92 (28-31, 10 décembre) chez les poules et à Bordeaux-Bègles (41-42, 13 avril), en quarts. Nous sommes bien conscients que nous ne sommes pas favoris, mais l’opportunité est là. »

#Belgique

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Attaquant RC Lens-FC Lorient | Objectif RC – .
NEXT Un ancien professeur bagnolais présente sa collection sur l’évolution de la flore du Rhône Gard depuis 25 ans