la préfecture de Seine-Saint-Denis ferme un restaurant en urgence après un contrôle

la préfecture de Seine-Saint-Denis ferme un restaurant en urgence après un contrôle
la préfecture de Seine-Saint-Denis ferme un restaurant en urgence après un contrôle

Par Thomas Martin
Publié le

1er et 24 mai à 9h56
mis à jour le 1er 24 mai à 9h56

Voir mon actualité
Suivez l’actualité parisienne

” Dégoûtant “. Ce commentaire est-il laissé sur Internet par un client d’un restaurant Banh Thaï Sushirue Heurtault à La Courneuve qui a poussé la préfecture de Seine-Saint-Denis à réaliser une contrôle sanitaire dans le bâtiment ? Pourtant, ses conclusions étaient à peu près similaires à l’opinion de ce client. D’où une fermeture annoncée dans un arrêté pris le 17 avril 2024 et rendu public ce mardi 29 avril.

Sushis et souris

Pourquoi cette sanction ? La liste est longue…On notera notamment un « plan de lutte antiparasitaire inefficace ». Les inspecteurs ont constaté la présence importante de crottes de souris.

Dans le même temps, le nettoyage des locaux et des équipements est jugé « très insuffisant », les utilisateurs utilisant notamment du matériel « sale et souillé ».

“L’absence d’hygiène manuelle, y compris à la sortie des toilettes, crée un risque majeur d’intoxication alimentaire, notamment par des bactéries fécales, nocives pour la santé des consommateurs”, soutient la préfecture.


Elle poursuit : « le manque de contrôle sur les températures et les conditions de stockage crée un risque important d’intoxication alimentaire collective »

Une liste « non exhaustive » qui a donc conduit à la fermeture de l’établissement. « La poursuite de l’exploitation de l’établissement présenterait un risque grave pour la santé publique », justifie la préfecture.

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon Actu.

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Cette ville de Québec se classe parmi les 20 meilleures destinations gourmandes au monde
NEXT Christina Kitsos sera la nouvelle bourgmestre de Genève pour un an