« Il y a 20 ans, il n’y avait pas grand chose » – .

« Il y a 20 ans, il n’y avait pas grand chose » – .
« Il y a 20 ans, il n’y avait pas grand chose » – .

Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 31 mai à Bordeaux et dans toute la Nouvelle-Aquitaine pour le concours Best of Wine Tourism, qui récompense les meilleures propriétés en matière d’œnotourisme. L’organisateur du concours à Bordeaux était l’invité de L’éco d’ici ce mercredi.

Le concours Best Of Wine Tourism récompense depuis 20 ans les meilleurs sites oenotouristiques du monde. Cette année, la sélection néo-aquitaine se déroule jusqu’au 31 mai, sans sept catégories : « Architecture et paysages », « Art et culture », « Hébergement », « Découverte et innovation », « Expériences culinaires », « Prestations oenotouristiques ». et « Œnotourisme durable ». Des catégories qui permettent de récompenser la diversité des offres, explique Catherine Leparmentier, responsable du concours à la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) Bordeaux-Gironde. “Il faut que ce soit de plus en plus varié, car aujourd’hui le touriste ne recherche pas seulement une visite de caves et une dégustation, mais il recherche des expériences touristiques, des expériences sensorielles.”

En plus du dossier de candidature, à envoyer avant le 31 mai, il y aura également des circuits mystères, comme le guide Michelin, notamment pour vérifier la qualité de la réception. « Le contact téléphonique était-il bon ? La propriété accueille-t-elle correctement ses visiteurs à temps ? Liste Catherine Leparmentier. « L’accueil est finalement ce dont le touriste se souviendra plus tard »continue-t-elle.

Récompenses internationales en octobre

Les lauréats 2025 seront dévoilés lors de la Soirée Best Of Wine Tourism le 7 octobre à Bordeaux. Les lauréats d’un trophée d’or seront qualifiés pour la partie internationale du concours, aux côtés des lauréats des 11 autres grandes capitales vitivinicoles. Ces lauréats seront dévoilés lors de la conférence annuelle du réseau Great Wine Capitals le 23 octobre à Vérone (Italie). L’année dernière, c’est le Château Fage, à Arveyres, qui a été récompensé.

20 ans après sa création, le concours s’est développé, car au milieu des années 2000, en matière d’œnotourisme, “on peut dire qu’il n’y avait pas grand chose, voire rien du tout”, se souvient l’organisateur. « La première année, nous avons eu des candidatures de l’Entre-deux-Mers et du Médoc. L’Entre-deux-Mers, par nature, était déjà habitué à recevoir des touristes venus en bus et qui permettaient de promouvoir les vins. Le Médoc par son nom ».

Catherine Leparmentier cite également « de grands pionniers » de l’œnotourisme en Gironde, comme Jean-Michel et Sylvie Cazes, au village de Bages à Pauillac, ou Florence et Daniel Cathiard, au Château Smith Haut-Lafitte, à Pessac. « Aujourd’hui, nous avons une offre tout à fait égale à celle que l’on peut trouver dans d’autres régions qui avaient démarré ce mode économique bien en avance, comme la Napa Valley ou l’Australie »la juge Catherine Leparmentier.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La poésie dans un arrosoir cherche la Force P – .
NEXT une course de serveurs contre la mucoviscidose ce dimanche