Un prêt de 50 millions de dollars d’Afreximbank pour financer l’expansion de Spiro en Afrique

Un prêt de 50 millions de dollars d’Afreximbank pour financer l’expansion de Spiro en Afrique
Un prêt de 50 millions de dollars d’Afreximbank pour financer l’expansion de Spiro en Afrique

(Agence Ecofin) – L’entreprise engagée pour la mobilité durable a étendu sa flotte de motos électriques et ses batteries et stations d’échange au Bénin et au Togo, via un prêt de 63 millions de dollars accordé en 2023 par la Société Générale et GuarantCo.

Le fournisseur de véhicules électriques à deux roues et de solutions de mobilité durable, Spiro, a conclu vendredi 17 mai 2024 un accord de prêt de 50 millions de dollars avec la Banque africaine d’import-export (Afreximbank).

Cette facilité de crédit « améliorera les capacités opérationnelles de Spiro et l’aidera à étendre sa présence dans davantage de pays africains », a expliqué Kaushik Burman, PDG de Spiro, sans évoquer les pays visés par ce projet d’expansion.

Le constructeur va introduire de nouveaux modèles de vélos électriques sur le continent, tout en élargissant son réseau de stations et d’échanges de batteries. L’initiative devrait accélérer l’adoption des véhicules électriques et améliorer l’accessibilité des solutions de mobilité durable en Afrique.

Pour rappel, Spiro a élargi sa flotte de motos électriques ainsi que ses batteries et stations d’échange associées au Bénin et au Togo. Ce développement a été financé par un prêt de 63 millions de dollars accordé en août 2023 par la Société Générale et GuarantCo.

En Afrique subsaharienne, le marché des vélos et motos électriques représentera, d’ici 2040, au moins 50 à 70 % de toutes les ventes du secteur des deux-roues, selon les prévisions du fournisseur de données Electricity Lawyer.

Chamberline Moko

A lire aussi :

Marché des deux-roues motorisés : l’électrique devrait représenter 50 à 70% des ventes en Afrique d’ici 2040 (rapport)

Spiro annonce un partenariat avec Petrocity pour accélérer la recharge des véhicules électriques en Afrique

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV L’IA de Tesla ne séduit pas les investisseurs : voici pourquoi
NEXT Le salon automobile de Genève sabordé face à la baisse d’intérêt des constructeurs