Jean-Marie Poiré en rit encore

Jean-Marie Poiré en rit encore
Descriptive text here

Par Éric Neuhoff

Publié
il y a 2 heures,

Mise à jour il y a 2 heures

Jean-Marie Poiré.
Gorassini Giancarlo/Gorassini Giancarlo/ABACA

AVIS – Le réalisateur raconte cinquante ans de cinéma marqués par des comédies à succès et éclairés par quelques anecdotes savoureuses.

Jean-Marie Poiré est un bon vivant. Le cinéma lui permet d’assouvir ses trois passions : les femmes, l’automobile, les grands vins. Sur les écrans, l’homme a fait beaucoup rire. Ses Mémoires sont à image, folles, désordonnées, drôles. Il zigzague à travers ses souvenirs. Nous ne le savons peut-être pas, mais Visiteurs est basé sur un projet de court métrage qu’il avait écrit à l’âge de 17 ans dans un cahier qu’il a retrouvé bien plus tard. Le premier titre était Les aventuriers de Louis VI le Gros. Sans les romans de Robert Merle, peut-être que les dialogues n’auraient pas été en vieux français. Luchini avait essayé de faire partie du casting. Le producteur Alain Terzian a insisté pour que l’on supprime le fameux “d’accord”. Nous ne l’avons pas écouté. Le reste est connu.

Inspiré par Nathalie Delon

Le réalisateur ne se prend pas au sérieux. Il revient ici sur son amitié avec Christian Clavier qui ne semble pas engendrer de mélancolie. Poiré Junior a toujours baigné dans le celluloïd. Son père…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous en reste 66% à découvrir.

Voulez-vous en savoir plus?

Débloquez tous les objets immédiatement.

Déjà inscrit? Se connecter

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Quentin Dupieux et son équipe du « Second Act » ont visiblement agi de manière grincheuse à Cannes
NEXT « Fall Guy », la comédie d’actualité