Pour financer l’industrie verte, le « futur plan d’économies climat » sera lancé le 1er juillet

Pour financer l’industrie verte, le « futur plan d’économies climat » sera lancé le 1er juillet
Pour financer l’industrie verte, le « futur plan d’économies climat » sera lancé le 1er juillet

Ce plan d’épargne réservé aux moins de 21 ans, dont le rendement devrait être supérieur à celui du Livret A, pourrait atteindre un milliard d’euros de collecte à son plein potentiel, selon l’exécutif.

La mise en place d’un « futur plan d’économies climatiques », ouverte aux moins de 21 ans et qui doit servir à financer des projets bas carbone dans le cadre de la loi sur les industries vertes, est prévue pour le 1er juillet, selon un arrêté publié dimanche au Journal officiel. L’objectif de la loi industrie verte, adoptée en octobre 2023, est de réindustrialiser la France tout en favorisant la décarbonation. Le gouvernement veut par exemple diviser par deux le temps d’implantation des usines, et encourager le déploiement de technologies majeures de décarbonation, celles de “grand cinq” – l’éolien, le photovoltaïque, les pompes à chaleur, les batteries, l’hydrogène décarboné.

Pour financer cet objectif, l’exécutif mise sur l’épargne privée (épargne retraite, assurance vie) et a prévu dans cette loi le lancement d’un nouveau produit destiné aux plus jeunes, le « futur plan d’économies climatiques »dont il a indiqué l’année dernière qu’il attendait un milliard d’euros de collecte annuelle « à son plein potentiel » pour l’industrie verte. Selon une série de trois décrets publiés dimanche au JO, la mise en œuvre de ce « futur plan d’économies climatiques » aura lieu le 1er juillet. « Un seul plan par personne physique peut être ouvert » Et « le montant des versements au futur plan d’économies climat est limité à 22 950 euros depuis l’ouverture du plan »c’est notamment précisé.

Lire aussiUn petit guide pour transformer le monde grâce à l’épargne

L’épargne constituée par les parents pour leurs enfants sera bloquée jusqu’à ce que ceux-ci atteignent l’âge de la majorité, un mécanisme essentiel pour « financer des projets à bien plus long terme nécessaires à la transition écologique », avait indiqué Bercy à l’époque. Distribué par les acteurs traditionnels de l’assurance vie (assureurs, banquiers…), son rendement dépendra de leurs stratégies d’investissement. En mai 2023, le ministre de l’Économie et des Finances, Bruno Le Maire, affirmait que la rémunération de ce nouveau produit serait “supérieur” à celui du Livret A, dont le taux est actuellement de 3 %.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV ADA wants to launch a large digital promotion campaign – Aujourd’hui le Maroc – .
NEXT Voici le guichet dédié aux réclamations et comment faire votre demande – .