Adidas enquête sur une affaire de corruption présumée massive

Adidas enquête sur une affaire de corruption présumée massive
Adidas enquête sur une affaire de corruption présumée massive

L’équipementier sportif allemand Adidas enquête sur une vaste affaire de corruption présumée en Chine évaluée à plusieurs “millions d’euros” par des salariés locaux du groupe, indique dimanche le “Financial Times” (FT). Selon le quotidien économique, une lettre qui aurait été écrite par des « employés d’Adidas Chine » accuse nommément plusieurs employés chinois, dont un cadre du département du budget marketing de l’entreprise.

Le document, qui a circulé ce mois-ci en Chine sur le réseau social Xiaohongshu, équivalent d’Instagram, évalue ce budget à 250 millions d’euros par an. La lettre n’est plus visible sur la plateforme dimanche mais une supposée copie, dont l’AFP n’a pas pu vérifier l’authenticité, est utilisée sur plusieurs comptes.

Cité par le FT, le document accuse le personnel d’Adidas d’avoir reçu des pots-de-vin de la part de prestataires mandatés par le groupe allemand. Un responsable d’Adidas Chine est accusé d’avoir reçu « des millions en espèces de la part de fournisseurs, ainsi que des biens, notamment des biens immobiliers ».

Selon le Financial Times, Adidas a reçu le 7 juin une lettre avertissant la marque aux trois bandes de « violations potentielles » en Chine. Le groupe n’a pas pu être contacté dans l’immédiat pour commenter.

Adidas, qui a fait ses débuts en Chine en 1997, comptait autrefois plus de 10 000 magasins, selon la presse locale. Mais ces dernières années, le groupe a été confronté à la montée en puissance de marques locales, notamment Anta et Li Ning. Les ventes d’Adidas dans le pays ont néanmoins augmenté au premier trimestre de près de 8% sur un an, selon les résultats publiés en avril.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV TAMWILCOM et la Fondation Mohammed VI s’associent pour promouvoir les startups Health Tech – .
NEXT BMW va copier Hyundai pour ses voitures de sport électriques – .