« 100 milliards par an »… le programme RN est-il une catastrophe pour les finances publiques comme le suggère Emmanuel Macron ? – .

« 100 milliards par an »… le programme RN est-il une catastrophe pour les finances publiques comme le suggère Emmanuel Macron ? – .
« 100 milliards par an »… le programme RN est-il une catastrophe pour les finances publiques comme le suggère Emmanuel Macron ? – .

l’essentiel
Lors d’une conférence de presse mercredi 12 juin, Emmanuel Macron a fustigé le programme Rassemblement national dont le coût s’élèverait selon lui à plus de 100 milliards d’euros de dépenses par an. En 2022, un groupe de réflexion libéral français scrutait les programmes des candidats à la présidentielle, dont celui de Marine Le Pen, dont le coût avait, selon ses calculs, été largement sous-estimé. Décryptage.

Le programme du Rassemblement national a été estimé à “un coût d’au moins 100 milliards par an” par un “cabinet indépendant”, a assuré Emmanuel Macron, mercredi 12 juin, mettant en garde contre une arrivée du parti d’extrême droite à la tête du gouvernement en en cas de victoire aux élections législatives.

Lire aussi :
REJOUER. Elections législatives 2024 : « C’est historique, le Nouveau Front Populaire est là », un accord trouvé par les partis de gauche

Le cabinet indépendant évoqué par Emmanuel Macron est l’Institut Montaigne, un think tank aux racines libérales et pro-business. Ce dernier avait estimé en 2022 les dépenses liées au programme de Marine Le Pen pour les élections présidentielles à 119,6 milliards d’euros (Md€)alors que le candidat avait avancé le chiffre de 68,3 milliardsde dépenses. Un écart de près de 50 milliardsen raison notamment de “des mesures d’économies insuffisamment détaillées ou dont la concrétisation est trop incertaine pour être prises en compte”, a estimé l’organisme, qui a quantifié les mesures d’économies ou de recettes fiscales supplémentaires induites par le programme RN à 17,8 milliards €, contre 68 milliards € selon le candidat. .

Comme plusieurs autres observateurs qui jugeaient discutable le budget présenté par la candidate RN, l’Institut a relevé des sous-estimations sur presque « la plupart des mesures ».

Retraités

Premier exemple, le candidat a estimé les mesures favorables aux retraités à 17,1 milliards d’euros, contre 37,7 milliards d’euros par l’Institut Montaigne.. Le programme RN en 2022 prévoyait notamment un retour de l’âge de la retraite à 60 ans à taux plein et une augmentation du minimum vieillesse, estimé à 9,6 milliards d’euros par le candidat contre environ 26,5 milliards d’euros par l’organisme.

Immigration et fraude

Misant sur la préférence nationale, le candidat RN a annoncé des économies de 55 milliards d’euros, notamment sur l’immigration et la fraude sociale. Il promet 16 milliards d’euros d’économies en réduisant les dépenses sociales liées à l’immigration. Un chiffre estimé à 10 milliards d’euros par l’Institut Montaigne.

Le RN a notamment souhaité réserver le RSA et les prestations sociales aux étrangers ayant travaillé au moins 5 ans en France. Une initiative qui permettrait de réaliser plus de 5,4 milliards d’euros d’économies par an selon le parti, contre 2,5 milliards d’euros selon les estimations de l’organisation.

Marine Le Pen a également assuré qu’elle pourrait récolter 15 milliards d’euros par an grâce à la fraude fiscale et sociale, sans toutefois détailler comment son gouvernement allait y faire face, a souligné Le monde en 2022, jugeant le budget du projet présidentiel du RN « bancal ».

Le budget de l’UE

L’Institut Montaigne a également pointé du doigt certaines mesures « anti-européennes » difficiles à mettre en œuvre, comme la réduction de 5 milliards d’euros (soit 20 %) de la contribution de la France au budget de l’Union européenne. ce qui implique de mener des négociations avec nos partenaires européens dont l’issue est incertaine.»

Les salaires

Le RN a également proposé d’exonérer les entreprises de cotisations patronales pour les inciter à augmenter de 10 % les salaires inférieurs à 3 SMIC. Une mesure dont le coût a été jugé nul par Marine Le Pen mais dont le manque à gagner serait en réalité de plus de 10,5 milliards d’euros pour les finances publiques, avance l’Institut Montaigne.

Le déficit public

En conclusion, le groupe de réflexion estimait en 2022 que l’application du programme RN “conduirait à un déséquilibre budgétaire, ce qui augmenterait le déficit public de 101,8”. milliards € par an”.

Plus récemment, la Fondation Jean-Jaurès s’est penchée sur le programme du parti pour les élections européennes. Selon cela, les propositions du RN «osciller entre impossible à mettre en œuvre, inefficace, dangereux pour l’économie française et européenne, ou déjà en vigueur. Elle juge également « désastreux » l’impact sur les dépenses publiques.

Mardi 11 juin, Bruno Le Maire, comme le chef de l’Etat, a mis en garde contre une « possible crise de la dette en France » si le RN venait à être élu aux législatives. La hausse « très nette » du déficit, alors que la situation des comptes publics est « déjà dégradée » pourrait en effet «conduire à une augmentation sensible du coût de financement de la dette française », assure l’Institut Montaigne (selon lui, le déficit passerait de 4 points de PIB à entre 5,8 et 6,5 points en 2027). Un déficit « exceptionnellement élevé » par rapport à nos voisins européens ce qui pourrait « susciter la méfiance des investisseurs dans la dette française » juge la même source.

Bruno Le Maire a fait état mardi d’un bond « soudain » de l’écart de taux d’emprunt entre la France et l’Allemagne, deux jours après la dissolution de l’Assemblée nationale. «Nos créanciers sont inquiets, commencent à bouger, à froncer les sourcils, a constaté le ministre des Finances. Depuis qu’une victoire du RN est devenue possible, le coût de la dette française a explosé.» “Nous n’avons pas les moyens de financer les dizaines de milliards d’euros supplémentaires de Mme Le Pen”, a-t-il ajouté.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Veolia va céder la totalité de sa participation dans Lydec – .
NEXT Rogers a apporté les correctifs nécessaires depuis la panne de 2022 – .