Les Israéliens dénoncent l’Eurovision

Les Israéliens dénoncent l’Eurovision
Les Israéliens dénoncent l’Eurovision

« Clairement politique » : les admirateurs d’Eden Golan réunis samedi soir à Tel-Aviv pour assister à la finale de l’Eurovision digèrent mal la défaite du candidat israélien, et estiment que le vote a été biaisé en raison de la guerre dans la bande de Gaza.

Cependant, l’ambiance était élevée dans le bar Layla bondé lorsqu’Eden Golan est apparue à l’écran avec ses longs cheveux lavande et ses ongles assortis et a commencé à chanter “Hurricane”. Sa robe en mousseline blanche flottait dans le vent artificiel tandis que la fumée engloutissait la scène.

Pendant que le chanteur se produisait, de nombreux clients du Layla, autoproclamé « le meilleur bar gay de Tel-Aviv », se sont mis à rêver d’une victoire israélienne dans cette compétition.

La glace. Lorsque les votes ont commencé à affluer et qu’il est devenu clair que peu de jurés représentant les 37 pays offraient leur vote à Israël, le moral a commencé à s’effondrer. Ceux qui, quelques minutes plus tôt, sautillaient partout en agitant des drapeaux israéliens sont désormais assis, certains la tête dans les mains.

« Les gens nous détestent »

« C’est clairement politique », déplore Guy, un jeune homme de 20 ans qui refuse de donner son nom de famille pour ne pas laisser savoir à sa famille qu’il est allé dans un bar gay. «Eden était génial. Mais il y a des gens qui nous détestent. Ils ne voient pas le contexte général», regrette-t-il.

« Nous n’avons pas reçu grand-chose des pays. «C’est évidemment une question politique», explique Tal Shur, le gérant de Layla. “Personne ne veut montrer son soutien.”

Dans les jours précédant la compétition, Israël était devenu l’un des favoris des bookmakers, aux côtés de la Croatie et de la Suisse. C’est ce dernier qui a fini par l’emporter.

Les jurys nationaux, dont les voix comptaient pour moitié, ont largement snobé Israël. Mais le vote du public, qui compte pour l’autre moitié, a donné un coup d’accélérateur spectaculaire à Eden Golan, la propulsant des profondeurs du classement à une respectable cinquième place.

Cette nouvelle a donné un nouvel enthousiasme aux admirateurs de Layla. “Quand Israël a reçu ce grand nombre de points, je me suis sentie très heureuse car il s’agit de musique et pas de politique”, confie à l’AFP Nelly Bernardi, 41 ans, qui juge que le vote des jurys nationaux était au contraire “dommage”. .

Une victoire d’Israël a toujours semblé improbable, compte tenu de la controverse entourant sa participation à l’Eurovision alors que son armée continue de bombarder et d’assiéger la bande de Gaza. Des milliers de musiciens à travers le monde avaient demandé, en vain, que le pays soit exclu du concours.

La guerre a commencé avec l’attaque sans précédent lancée par le mouvement islamiste palestinien Hamas contre Israël, qui a fait plus de 1.170 morts, en majorité des civils, selon un bilan de l’AFP basé sur des données officielles israéliennes. Plus de 250 personnes ont été enlevées et 128 sont toujours portées disparues, dont 36 seraient mortes, selon l’armée.

En réponse, Israël a promis d’anéantir le Hamas, considéré comme une organisation terroriste par les États-Unis et l’Union européenne. Son offensive dans la bande de Gaza a fait au moins 34 971 morts, selon le ministère de la Santé du Hamas.

La chanson « Hurricane » d’Eden Golan est une adaptation d’une version antérieure intitulée « October Rain », qui a dû être modifiée car elle était considérée par les organisateurs comme faisant allusion à l’attaque du Hamas.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV ce qui vous attend dans l’épisode 934 du mardi 28 mai 2024 [SPOILERS] – Série d’actualités à la télévision – .
NEXT “Je n’ai jamais été attiré par elle”, Maxence lâche une bombe