chef d’orchestre accusé de harcèlement sexuel

chef d’orchestre accusé de harcèlement sexuel
chef d’orchestre accusé de harcèlement sexuel

Un chef d’orchestre accusé de harcèlement sexuel

Publié aujourd’hui à 15h49

À ce stade, vous trouverez du contenu externe supplémentaire. Si vous acceptez que des cookies soient placés par des fournisseurs externes et que des données personnelles leur soient ainsi transmises, vous devez autoriser tous les cookies et afficher directement le contenu externe.

Autorise les cookiesPlus d’informations

Un nouveau choc frappe le monde de la musique classique, qui n’est pas sorti indemne ces dernières années de la vague de dénonciations liée au mouvement #MeToo. D’après les témoignages recueillis par “Le Canard enchaîné” En date du mercredi 22 mai, le chef d’orchestre François-Xavier Roth aurait eu des comportements s’apparentant à du harcèlement sexuel à l’égard de plusieurs musiciennes. Fondateur de l’orchestre Des sièclesavec qui il s’est produit à Genève, au Victoria Hall, le 22 mars, le natif de Neuilly-sur-Seine aurait adressé aux membres des ensembles qu’il dirige des messages osés et des photos de ses parties intimes.

Mécanique huilée

Le journal satirique fait état de graves dérapages, chacun suivant un schéma bien huilé. Cela commence par un SMS d’introduction, sur des tons anodins. Une réponse du destinataire génère inévitablement un crescendo, avec des textes de plus en plus inappropriés. La dernière étape étant une photo de bite, une photo des parties intimes du chef à laquelle plusieurs musiciens auront eu le malheur d’être confrontés. « Ce monsieur s’est comporté de manière sale », témoigne la violoniste Marie-Annick Nicolas, invitée par le chef à une séance de douche virtuelle.

Le journal révèle également que ces agissements étaient connus dans le milieu. Les musiciens n’ont pas manqué d’alerter les jeunes collègues débutants, leur conseillant de ne jamais répondre aux messages de François-Xavier Roth. Enfin, celui qui dirige régulièrement le London Symphony Orchestra, qui chapeaute l’Orchestre Gürzenich, l’Orchestre de l’Opéra de Cologne et l’Atelier lyrique de Tourcoing, aurait été exclu de la course à la direction de l’Orchestre de Paris en partie à cause de sa mauvaise conduite. « The Chained Duck » affirme qu’en 2019, il figurait parmi les finalistes. « Son nom n’a pas été retenu pour des raisons purement musicales, le jeune chef d’orchestre finlandais Klaus Mäkelä avait alors écrasé la concurrence, mais un rapport avait été publié. Il était alors patron de la Philharmonie de Paris, Laurent Bayle, a confirmé au « Canard » avoir été informé par la Ville de Paris.

Interrogé par l’hebdomadaire, le chef a réagi par ce qui ressemble à un aveu : « Il m’est arrivé d’avoir des échanges intimes par téléphone. Si je suis allé trop loin, je m’excuse auprès de ceux que j’ai pu offenser.

Rocco Zacheo rejoint la rédaction de la Tribune de Genève en 2013; il s’occupe de musique classique et d’opéra et se consacre, ponctuellement, à l’actualité littéraire et aux événements culturels disparates. Auparavant, il a travaillé neuf ans au journal Le Temps et à la RTS La Première. Plus d’informations

Avez-vous trouvé une erreur ? Merci de nous le signaler.

4 commentaires

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV week-end en rouge, le SMI sous les 12.100 points
NEXT Le salon automobile de Genève sabordé face à la baisse d’intérêt des constructeurs