(2e LEAD) Gel du taux directeur à 3,5% et relèvement de la prévision de croissance

(2e LEAD) Gel du taux directeur à 3,5% et relèvement de la prévision de croissance
(2e LEAD) Gel du taux directeur à 3,5% et relèvement de la prévision de croissance

SEOUL, 23 mai (Yonhap) — La Banque de Corée (BOK) a décidé ce jeudi de maintenir son taux d’intérêt directeur à 3,5%, étant donné que l’inflation reste à un niveau élevé, même si ses dernières projections pour l’année annoncent une croissance plus forte que celle initialement estimée.

C’est la 11e fois consécutive que la banque centrale préfère maintenir le cap avec un taux de référence des pensions à sept jours fixé à 3,5% à l’issue d’une réunion du Comité de politique monétaire, une décision pourtant largement attendue. La BOK n’a en effet pas procédé au moindre changement de son taux depuis février de l’année dernière, après un cycle de hausses entre avril 2022 et janvier 2023 qui l’a fait passer de 1,5% à 3,5%. %.

Ce gel se poursuit alors que les pressions inflationnistes restent fortes sur le marché coréen, alors que l’économie nationale semble se diriger vers une croissance annuelle plus soutenue que prévu précédemment, grâce notamment à la vigueur des exportations.

“Bien que la tendance au ralentissement de l’inflation se poursuive, les risques à la hausse pour les prix ont augmenté avec l’amélioration de la tendance de croissance et une plus grande volatilité des taux de change”, a déclaré la BOK dans un communiqué pour expliquer pourquoi elle estime qu’il serait prématuré d’être certain que l’inflation se dirige actuellement vers le taux cible.

“Alors que les risques géopolitiques persistent, nous avons jugé approprié de rester sur un principe d’austérité et de continuer à observer les conditions politiques intérieures et étrangères.” Le pays a souffert d’une forte inflation tout au long de l’année dernière, après avoir connu en 2022 sa plus forte hausse inflationniste depuis des décennies.

Séance BOK

Le gouverneur de la Banque de Corée (BOK), Rhee Chang-yong, frappe avec le marteau pour ouvrir la session de fixation du taux d’intérêt directeur au siège de la BOK à Séoul le 23 mai 2024.

En avril, l’inflation du pays a atteint 2,9%, ce qui a été bien accueilli car c’était la première fois en trois mois que le taux tombait sous la barre des 3%, même s’il reste supérieur à l’objectif à moyen terme de la BOK, fixé à 2%. Le taux s’en était approché en janvier, passant sous la barre des 3% pour la première fois depuis juillet 2023, mais la hausse des prix des fruits, des produits agricoles et de l’énergie l’avait fait remonter à nouveau. Récemment, les prix mondiaux du pétrole sont restés élevés, tout comme l’inflation aux États-Unis, ce qui a motivé la BOK à rester prudente en matière de politique monétaire.

Toutefois, la banque centrale se montre optimiste quant à sa projection de croissance cette année, estimant qu’elle s’élèvera à 2,5% contre 2,1% selon sa précédente évaluation, alors qu’elle a révisé à la baisse sa prévision pour 2025, de 2,3% à 2,1%. L’inflation pour cette année reste toutefois maintenue à 2,6%.

“Le taux de croissance économique nationale a largement dépassé les attentes au premier trimestre de l’année grâce au dynamisme soutenu des exportations et à l’apaisement de la morosité de la consommation et des investissements dans la construction”, a estimé la BOK. “Pour l’avenir, la consommation devrait poursuivre sa modeste reprise au second semestre après un ralentissement au deuxième trimestre, dans un contexte de croissance continue des exportations.”

Le pays a vu son économie accélérer au rythme de 1,3% au premier trimestre, portée par une reprise soutenue des exportations et une hausse des investissements dans la construction, alors que le marché tablait sur le taux beaucoup plus modeste de 0,6%, le même niveau enregistré pour le dernier trimestre de l’année dernière.

La Corée n’a pas connu une telle croissance de son économie depuis le quatrième trimestre 2021, où elle a progressé de 1,4 %. Sur un an, la hausse au premier trimestre 2024 apparaît encore plus marquée, à 3,4%, ce qui dénote une accélération par rapport aux 2,2% de la période octobre-décembre 2023. En 2023, l’économie avait connu une croissance de 1,4 %, soit un ralentissement par rapport aux taux de 2,6 % en 2022 et de 4,1 % en 2021.

La BOK surveille également l’endettement élevé des ménages, qui constitue un risque sérieux pour une demande intérieure déjà affaiblie. Les prêts contractés par les ménages auprès des banques ont en effet recommencé à augmenter le mois dernier, gagnant 5.100 milliards de wons en un mois, alors qu’ils avaient diminué de 1.700 milliards le mois précédent. Ce gel du taux par la BOK fait suite à une décision similaire de la Réserve fédérale des États-Unis, qui a choisi pour la sixième fois consécutive de maintenir ses taux entre 5,25 et 5,50 %.

[email protected]

(FIN)

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV loi fin de vie, audiovisuel public, orientation agricole, Airbnb…
NEXT Cette mauvaise habitude, considérée comme mauvaise, est le signe que vous avez un gros cerveau, disent les chercheurs