Les 5 dépenses que votre banquier ne doit pas voir pour obtenir un prêt

Les 5 dépenses que votre banquier ne doit pas voir pour obtenir un prêt
Descriptive text here

Il s’agit d’un article de Ouest (Source ici) intitulé « Immobilier : les 5 dépenses à bannir de ses relevés de compte pour obtenir un prêt » et qui a le mérite de revenir sur un sujet important.

La banque vous accordera un prêt sous certaines conditions, notamment « scoring » et vos dépenses seront scrutées.

Certaines dépenses sont prohibitives ou peuvent dégrader considérablement les conditions financières qui vous seront proposées.

Dépense n°1 : incidents de paiement. Evidemment si vous avez des commissions d’intervention, des frais de rejet de prélèvement, des frais de lettre d’information préalable avant rejet de chèque, ce sera un mauvais début pour vous.

Dépense n°2 : crédits à la consommation et prêts renouvelables. Évidemment, cela réduira votre capacité d’emprunt. Plus grave, ces prêts sont généralement liés à la consommation en général, c’est ce que l’on appelle des prêts à la consommation non affectés par opposition à un prêt auto ou un prêt immobilier, ou encore un prêt travaux qui a une finalité précise. .

Dépense n°3 : Jeux de hasard. les jeux en ligne, paris sportifs, poker en ligne peuvent être interprétés comme des comportements à risque.

Dépense n°4 : les cryptomonnaies. Tout cela est très volatil et peu apprécié des banques (sans aucun jugement de valeur de ma part). La crypto peut être perçue par certains algorithmes de notation bancaire comme comparable au jeu de hasard.

Dépense n°5 : Shopping. Si vous avez une facture de carte de crédit de 100 euros de chaussures par mois, tout ne va pas bien. Ou presque parce que tout est relatif. Si vous dépensez des sommes importantes pour des achats non essentiels (nourriture), vous pourrez être classé dans des catégories à risque de surendettement.

Dans les dossiers de stratégie je vous explique comment organiser votre relation avec votre banque et notamment la gestion des que vous laissez ou non à disposition de votre établissement bancaire et comment le faire.

Charles SANNAT

« Il s’agit d’un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction totale ou partielle à condition que ce paragraphe soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre une analyse impertinente et sans concession de l’actualité économique. Merci d’avoir visité mon site. Vous pouvez vous inscrire gratuitement à la newsletter quotidienne sur www.insolentiae.com. »

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Ingénieux, ce serpent va jusqu’à se provoquer une hémorragie pour feindre sa mort et échapper à ses prédateurs
NEXT iPhone 12 : à ce prix, c’est une affaire en or à ne pas manquer