Négociations au point mort et Al-Jazeera coupée… Retour sur une journée sous haute tension

Négociations au point mort et Al-Jazeera coupée… Retour sur une journée sous haute tension
Négociations au point mort et Al-Jazeera coupée… Retour sur une journée sous haute tension

L’espoir d’une trêve s’éloigne un peu plus. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a annoncé dimanche avoir refusé la demande du Hamas exigeant que l’accord de trêve actuellement en discussion au Caire prévoie la fin définitive des hostilités dans la bande de Gaza. Dans le même temps, il a coupé la diffusion d’Al-Jazeera, une chaîne du Qatar, l’un des pays médiateurs dans le conflit. Retour sur une journée sous haute tension.

La déclaration de Netanyahou…

« Quand Israël fait preuve de bonne volonté, le Hamas persiste dans ses positions extrêmes, avec en tête sa revendication du retrait de nos forces de la bande de Gaza, de la fin de la guerre et de la préservation du Hamas. Israël ne peut pas accepter cela », a déclaré Benjamin Netanyahu lors d’un Conseil des ministres. Selon ses propres termes, « capituler » devant les exigences du mouvement palestinien représenterait « une terrible défaite » pour Israël.

Alors que les efforts pour une trêve se multiplient, Benjamin Netanyahu continue de clamer son intention de mener une offensive terrestre sur Rafah qui constitue selon lui le dernier bastion majeur du Hamas à Gaza. Emmanuel Macron, qui s’est « entretenu au téléphone » avec Benjamin Netanyahu, a « encouragé » ce dernier « à mener ces négociations qui pourraient conduire à la libération des otages, à la protection des civils par un cessez-le-feu et à une désescalade régionale. En vain.

La réponse du Hamas

Quelques heures avant la reprise des négociations au Caire dimanche, un responsable du Hamas a affirmé que son mouvement « n’accepterait en aucun cas un accord qui ne prévoit pas explicitement la fin de la guerre ». Le chef du Hamas, Ismail Haniyeh, a déclaré dans un communiqué que Benjamin Netanyahu voulait « inventer des justifications constantes pour la poursuite de l’agression, la prolongation […] du conflit et le sabotage des efforts déployés par les différents médiateurs et parties.

La chaîne Al-Jazeera fermée, un symbole fort

Dans le même temps, Benjamin Netanyahu a annoncé la décision « unanime » de son gouvernement de fermer la chaîne Al-Jazeera, chaîne du Qatar, l’un des pays médiateurs dans le conflit. En fin d’après-midi, elle n’était plus disponible. Un symbole fort qui éloigne encore davantage l’espoir de trouver un accord dans ce conflit.

L’armée israélienne a affirmé à plusieurs reprises que les journalistes d’Al-Jazeera étaient des « agents terroristes » affiliés au Hamas et à son allié le Jihad islamique à Gaza. La chaîne nie ces accusations et accuse Israël de s’en prendre systématiquement à ses employés dans la bande de Gaza.

La décision d’Israël est « une mesure de représailles contre le rôle […] “Que joue Al-Jazeera en mettant en lumière les crimes” de l’armée israélienne dans la bande de Gaza et en Cisjordanie occupée, a déclaré le mouvement islamiste palestinien dans un communiqué, dénonçant “l’aboutissement d’une guerre contre les journalistes d’Israël”, avec le « dans le but de cacher la vérité ».

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV un an plus tard, Baie-Saint-Paul se souvient
NEXT La NASA observe le soleil souffler sur Mars pour voir les effets sur les astronautes