Alex Lutz et Nora Hamzawi nous parlent du « Tableau volé » et de toutes les œuvres qu’ils aimeraient voir dans leur salon

Alex Lutz et Nora Hamzawi nous parlent du « Tableau volé » et de toutes les œuvres qu’ils aimeraient voir dans leur salon
Alex Lutz et Nora Hamzawi nous parlent du « Tableau volé » et de toutes les œuvres qu’ils aimeraient voir dans leur salon

Vidéo A l’affiche du nouveau film de Pascal Bonitzer, les deux comédiens nous racontent comment ils se sont immergés dans le monde si particulier du marché de l’art… et en profitent pour nous raconter quelques anecdotes.

Par Le Nouvel Obs

Publié le 1 mai 2024 à 8h00

Accès libre

Lire plus tard Partager

Facebook Twitter E-mail Copier le lien

Envoyer

Il était oublié depuis des décennies dans l’arrière d’une petite maison de Mulhouse. En refait surface grâce à un viager, ce tableau d’Egon Schiele, pillé par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale, va bouleverser la vie de son propriétaire, un jeune ouvrier chimiste travaillant la nuit. Dans « Le Tableau volé », brillante comédie dramatique de Pascal Bonitzer, Alex Lutz et Nora Hamzawi incarnent respectivement un commissaire-priseur aux dents longues et une avocate cynique mais humaine.

Lire aussi

Critique « La peinture volée » : un film passionnant sur la marchandisation de l’art

Accès libre

Lire plus tard

Le film nous plonge dans le monde méconnu du marché de l’art où se conjuguent l’amour de l’art et le pouvoir de l’argent. “Très vite, on peut être comme un mauvais avocat dans une mauvaise série qui dira ‘Objection, votre honneur'”, explique Alex Lutz qui avoue que, comme Nora Hamzawi, il n’a jamais mis les pieds dans une salle des ventes auparavant. Le duo est pourtant loin d’être insensible à l’art. Car lorsqu’on les interroge sur les œuvres qu’ils auraient le droit de voler pour installer dans leur salon, le duo est intarissable : Vermeer, Hopper, Giacometti, Erik White, Ron Mueck…

Et d’autres encore dont les noms ne me sont pas immédiatement venus à l’esprit. Mais l’inspiration ne manque pas. Une interview vidéo à voir en intégralité ci-dessus.

Lire aussi

Chronique Le Bloc-notes de Jérôme Garcin : Pascal Bonitzer plein format et les joies de Sophie Avon

Abonné

Lire plus tard

Sujets associés à l’article

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Mort tragique du président iranien : le général Tiani présente ses condoléances au gouvernement et au peuple iranien
NEXT «C’est le bordel à l’OM», recadre McCourt en direct