on fait le point sur les premières grandes manœuvres de l’OGC Nice

on fait le point sur les premières grandes manœuvres de l’OGC Nice
on fait le point sur les premières grandes manœuvres de l’OGC Nice

Après le départ remarqué de Florent Ghisolfi vers la Roma, c’est au tour du directeur du centre de formation de quitter le club. Le Gym a décidé de se séparer de Manu Pires. L’annonce lui a été faite par Fabrice Bocquet lundi. Le technicien de 53 ans ne s’y attendait pas. Pas plus que ceux qui ont travaillé à ses côtés auprès des jeunes. Pires revient à l’OGC Nice en 2019, après une longue mission de 2007 à 2014 au cours de laquelle il remporte notamment la Coupe Gambardella (en 2012) et fait monter l’équipe réserve en CFA, aux côtés de son adjoint Jean-Philippe Mattio.

Une équipe Sablé-Barraud ?

Si l’émergence de Mendy ou Louchet chez les pros a été une grande satisfaction, les dirigeants ont estimé que l’équipe niçoise avait besoin de repartir sur un nouveau cycle et une autre dynamique. Pour lui succéder, le nom de Yannick Menu, directeur du centre de formation de Reims, a circulé mais selon nos informations le Gym devrait plutôt opter pour une solution interne.

Adjoint de Francesco Farioli, Julien Sablé pourrait ainsi retrouver le rôle qu’il avait occupé quelques mois à Saint-Etienne (en 2017) avant de reprendre provisoirement les rênes de l’équipe première. Le futur directeur du centre sera accompagné dans sa mission par l’expérimenté Philippe Barraud, volé au Stade Rennais, qui occupera le rôle de directeur du recrutement et de la performance des jeunes Aiglons. Le renforcement de la formation au sein d’un club jugé en retard par rapport à des concurrents comme Monaco ou Rennes, a été érigé comme l’un des dossiers prioritaires par le staff niçois, même si à court terme, les premiers chantiers concernaient principalement l’environnement de l’équipe professionnelle, puis le secteur administratif.

Les grandes manœuvres chez les jeunes ont désormais commencé et elles ne devraient pas épargner l’entraîneur du groupe Elite Didier Digard, dont le contrat qui expire fin juin ne devrait pas être renouvelé. Son BEPF, récemment validé, devrait rapidement lui offrir de nouvelles opportunités sur le banc d’une équipe première.

Avec un nouveau directeur sportif, un nouveau directeur du centre de formation et… un nouvel entraîneur, depuis le départ de Francesco Farioli, courtisé par l’Ajax Amsterdam, il semble que les décideurs niçois veuillent repartir d’une page blanche. Le duo Genesio-Maurice reste leur priorité, même s’ils travaillent également sur d’autres pistes, pour lancer un nouveau cycle qui devrait permettre au Gym de performer en Ligue Europa et de terminer à nouveau dans le top 6 la saison prochaine.

Dante, ce n’est qu’une question de temps ?

La prolongation de Dante est en très bonne voie. Les deux parties, initialement opposées sur la future rémunération du Brésilien, ont fait un pas vers l’autre et un accord est désormais proche.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Messi considère Miami comme son dernier club
NEXT En France, le contexte politique instable inquiète à quelques semaines des JO de Paris — rts.ch — .