Le groupe K-pop Stray Kids victimes de racisme au Met Gala 2024

Le groupe K-pop Stray Kids victimes de racisme au Met Gala 2024
Le groupe K-pop Stray Kids victimes de racisme au Met Gala 2024

Il fallait écouter lors de l’apparition du groupe K-pop Stray Kids au Met Gala : « What the hell », « Je n’ai jamais vu autant de visages sans émotion de toute ma vie. Ce sont des robots », « Je vais attraper le Covid », « Regardez comme ils sont loin, je les déteste ». Voici quelques-uns des nombreux propos irrespectueux tenus par des photographes à l’égard des membres du groupe coréen hier soir à New York. Savaient-ils que leurs paroles étaient enregistrées ? Ils ont en tout cas déclenché une énorme polémique sur les réseaux sociaux, et mis en lumière des comportements que l’on pensait terminés en 2024 lors d’un dîner de charité aussi prestigieux et largement diffusé.

X heureux

Ce contenu peut également être consulté sur le site https://twitter.com/jnginstoast/status/1787653178357403938 depuis.

A cette époque, les huit chanteurs du groupe Stray Kids restaient stoïques face à ces propos. Deux d’entre eux, Bang Chan (le chef) et Félix, a grandi en Australie et, bien sûr, a compris l’étendue de ce qui se disait à leur sujet. Mais cela ne s’arrête pas là. Les artistes ont également reçu leur lot de moqueries à propos de la langue coréenne, lorsque ces photographes tentaient de prononcer certains mots pour attirer leur attention, et criaient « Arigato » (merci) en japonais. Sur le tapis rouge, Bang Chan souhaite seulement repartir le plus vite possible. On le voit taper sévèrement dans ses mains, appeler les autres membres sans regarder le public.

Sur les réseaux sociaux, les réactions indignées (et nous le sommes tout autant) sont innombrables. “Je retient en ce moment des larmes de pure fureur, nous avons attendu plusieurs années qu’ils profitent de ce moment et ils ont eu droit à une bande de ‘journalistes’ ignorants qui étaient racistes à portée de voix, dans une langue qu’ils parlent”, nous je peux continuer à lire X. Un fan a ajouté : « Felix et Bang Chan parlent couramment anglais. Ils ont compris les propos déplacés, ignorants et racistes de vos photographes. Chaque mot. Vous vous êtes assuré que c’était leur première impression du Met. »

Un mépris récurrent pour la K-pop

Ce n’est pas la première fois que des artistes de K-pop subissent ce type de remarques lors d’événements publics, notamment au Met Gala. Lors de l’édition 2022, Johnny du groupe NCT, ainsi que Jackson Wang l’année dernière, ont eu droit à un traitement similaire. “Chaque fois qu’un artiste de K-pop monte sur un tapis rouge, les photographes trouvent de nouvelles façons d’être racistes”, a écrit Lisa sur X.

Ces comportements graves reflètent-ils le désintérêt d’une intelligentsia culturelle qui nie l’impact de la K-pop sur le paysage musical actuel ? Il est à noter que le chanteur Jungkook, membre du groupe K-pop BTS, n’a pas été nominé lors de la dernière édition des Grammy Awards. Pour rappel, son titre « Seven », sorti durant l’été 2023, a détrôné les records de Miley Cyrus Et Harry Styles en atteignant le milliard de streams sur Spotify en seulement 108 jours, et figure dans la liste des Pierre roulante des meilleures chansons de l’année 2023. Son premier album, doréclassé numéro un des ventes en France après sa sortie, et atteint le sommet du classement Billboard en novembre 2023. Mais Jungkook n’est qu’un nom sur une très longue liste d’artistes qui ont connu un succès planétaire, mais qui ne sont jamais cités dans les grandes catégories. de cérémonies internationales.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le plan de Pierre-Karl Péladeau fonctionne
NEXT « En France, on a un peu honte de dire qu’on aime Taylor Swift » – Libération – .