« La victoire contre Reims nous donne une bonne dynamique »

« La victoire contre Reims nous donne une bonne dynamique »
« La victoire contre Reims nous donne une bonne dynamique »

Arrivé de Bâle (Suisse) à l’intersaison, Andy Pelmard ne s’attendait pas à connaître autant de tracas à son retour en France. Mais le Niçois veut encore croire à un sauvetage du Clermont Foot. Ce qui nécessite un résultat à Monaco, ce samedi (17 heures).

On imagine que vous aurez des supporters à Monaco ?

” Évidemment ! (sourire). C’est chez moi, enfin juste à côté (il est niçois, NDLR). Il y aura ma famille, mes amis. »

Justement, en tant que Niçois, Monaco est-il spécial ?

« Non, je ne suis pas là-dedans. C’est juste un match, bien sûr très important pour nous compte tenu de notre situation. Nous irons pour gagner. »

Vous restez sur un succès convaincant contre Reims (4-1). Comment cette grande victoire peut-elle changer la donne ?

« Cela nous a donné une bouffée d’oxygène, mais notre objectif reste le même : à savoir maintenir. »

« Nous ne sommes pas dupes, il y a encore du chemin à parcourir. Cette victoire n’est pas une fin en soi. Mais cela nous donne une bonne dynamique. »

vide (vide)

Qu’est-ce qui a fait que cela a fonctionné contre Reims et pas avant ?

« Déjà, chaque match est différent. Mais quand on fait bien les choses, il y a aussi une forme de réussite qui s’installe. Et si on y ajoute un peu plus de sérieux, ça a fini par nous sourire… »

On imagine que vous n’êtes pas venu à Clermont pour vivre cela…

” Non (silence). »

C’est compliqué alors ?

” Non (nouveau silence). Il y a quand même quelque chose de paradoxal à voir une équipe qui a peu changé vivre deux saisons aussi différentes, non ? Je ne sais pas, je n’étais pas là la saison dernière […]. »

prime Wissam Ben Yedder, le détonateur monégasque, s’est relancé avant de retrouver un Clermont Foot réussi

Vous êtes conscient que la Ligue 1 pourrait se terminer ce week-end pour Clermont en cas de résultats défavorables…

« Oui, mais nous restons positifs même si nous ne sommes pas stupides non plus. Mais aujourd’hui, nous réfléchissons plutôt à mettre en place ce qui peut nous aider à traverser cette épreuve. »

Même si c’est Monaco en face…

« Contre Reims non plus, je ne pense pas qu’on soit forcément favoris. Je sais de quoi nous sommes capables, dans le meilleur comme dans le pire. J’espère qu’à Monaco, nous serons du bon côté. »

De nombreuses absences sont à craindre pour ce voyage…

« Nous sommes un peu habitués à cela. Il faut constamment s’adapter. Un groupe est également utilisé pour cela. »

Propos recueillis par Valéry Lefort

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les enjeux des négociations de l’accord de pêche Sénégal-Union européenne
NEXT un réseau démantelé à Rabat