Des scientifiques japonais ont créé le premier œuf de poule sans danger pour les allergies

Des scientifiques japonais ont créé le premier œuf de poule sans danger pour les allergies
Des scientifiques japonais ont créé le premier œuf de poule sans danger pour les allergies

Il ressemble à un œuf normal et peut être mangé par tous les bébés sans problème. Des scientifiques japonais viennent de réussir à créer le premier œuf de poule non allergène, pouvant être consommé par les personnes allergiques, notamment les enfants.

**>> Alimentation : les émulsifiants seraient soupçonnés d’augmenter le risque de cancer de 15%, selon une vaste étude

**Au Japon, l’opinion publique est très sensible à ces allergies alimentaires. Systématiquement, dès que vous passerez votre commande au restaurant, le serveur vous demandera si vous avez des allergies. Et cette allergie aux œufs est également fréquente chez les très jeunes Japonais. Les parents le découvrent généralement lorsque le bébé approche de son premier anniversaire.

Une modification du génome

L’allergie présente plusieurs symptômes différents, cela varie selon le petit. Il peut s’agir de vomissements, d’eczéma, de plaques rouges sur la peau ou, pire encore, de difficultés respiratoires. Généralement, elle disparaît avant l’âge de dix ans, mais les adultes continuent de souffrir de cette allergie tout au long de leur vie. C’est pourquoi des chercheurs japonais de l’université d’Hiroshima ont travaillé sur le sujet avec de grands groupes alimentaires pour trouver une solution. Ils ont notamment travaillé avec la société Kewpie, le géant japonais de la mayonnaise.

**>> Alimentation : une consommation élevée d’aliments ultra-transformés augmente le risque de développer 32 maladies

**Pour procéder, les chercheurs ont d’abord isolé les différentes protéines présentes dans les œufs, celles du blanc, celles du jaune, afin d’identifier les plus allergènes. Ensuite, ils ont examiné ce que nous appelons l’édition du génome de l’œuf. Concrètement, ils ont coupé l’ADN au niveau d’une des séquences, celle qui sert normalement à coder et produire la protéine à l’origine des allergies : la protéine ovomucoïde. Après ces manipulations, ils ont élevé des poulets qui ne possédaient pas cette protéine. En analysant leurs premiers œufs, ils ne contenaient pas non plus la protéine problématique. Les chercheurs ont ensuite testé ces œufs modifiés, pour s’assurer que la modification génétique n’avait pas eu d’autres impacts potentiellement dangereux.

Tests jusqu’en 2026 avant commercialisation

On ne trouve pas encore ces œufs dans les supermarchés au Japon. Les chercheurs sont dans la phase finale des tests, dans un grand hôpital de la ville de Sagamihara. Là, ils donnent ces œufs et leurs produits aux enfants et aux adultes qui étaient malades en mangeant des œufs ordinaires. Normalement, tous ces tests seront terminés en 2026. C’est à cette date que l’on verra normalement arriver sur le marché la mayonnaise et la crème caramel garanties sans allergie.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Flânez de jardin en jardin et laissez-vous tenter par une œuvre d’art dans les jardins d’Aix
NEXT nos solutions pour rester actif au bureau