Le régime à faible IG serait une mauvaise idée, explique pourquoi un nutritionniste – LINFO.re – .

Le régime à faible IG serait une mauvaise idée, explique pourquoi un nutritionniste – LINFO.re – .
Le régime à faible IG serait une mauvaise idée, explique pourquoi un nutritionniste – LINFO.re – .

Pensez-vous que le régime à faible indice glycémique (IG faible) est la clé de votre perte de poids ? La nutritionniste Claire Trommenschlager, du magazine Voici, estime cependant que cela aurait certaines limites. Découvrez pourquoi ce programme, bien que populaire, n’est peut-être pas le mieux adapté à vos objectifs.

En quête de perte de poids, nombreux sont ceux qui se tournent vers les programmes de régime amincissant, vantant leur efficacité à éliminer les kilos superflus. Parmi ces régimes, on trouve le Régime gastro-intestinal vers le bas. Conçu à l’origine pour les personnes diabétiques, il a gagné en popularité auprès de ceux qui cherchent à perdre du poids. Cependant, la nutritionniste Claire Trommenschlager, auteure du livre « Happy diet », aux éditions Solar, s’interroge sur l’efficacité de ce programme minceur sur le long terme.

Comment le régime à faible IG aide-t-il à perdre du poids ?

LE régime à faible indice glycémique offre effectivement des résultats convaincants pour le perte de poids. Claire Trommenschlager explique que cela nous encourage à adopter des habitudes alimentaires plus saines comme cuisiner à la maison et incorporer des fruits et légumes peu caloriques mais riches en nutriments.

Ce programme incite également à préférer les féculents complets plus rassasiants tout en évitant le sucre et les produits riches en sucres industriels. En résumé, adoptez une régime à faible IG se traduit par une alimentation moins transformée et plus équilibrée. Mais selon la nutritionniste, «ces principes n’apportent rien de nouveau par rapport aux informations que l’on connaissait déjà

Régime à IG bas : les limites à connaître en termes de perte de poids

Dans le cadre d’un programme de perte de poids, le régime à faible indice glycémique présente certaines limites. Claire Trommenschlager met en garde contre la tendance à «diaboliser tous les aliments à IG élevé» sous prétexte qu’un excès de sucre dans le sang favoriserait la prise de poids. Elle affirme également que l’interdiction de certains aliments serait inappropriée pour une alimentation équilibrée.

Pour illustrer son propos, elle mentionne que les carottes cuites ont un indice glycémique élevé, tandis que la saucisse a un indice faible, qui est de 0. Toutefois, cela ne signifie en aucun cas que les carottes font grossir tandis que la saucisse fait maigrir. En réalité, comparée à la carotte cuite, la saucisse est «beaucoup plus calorique, de plus, il favorise en outre le surpoids et les maladies cardiovasculaires.» Ainsi, pour une perte de poids optimale, se fier uniquement à l’indice glycémique des aliments n’est pas toujours la solution la plus pertinente.

Claire Trommenschlager conclut en soulignant que : «la diabolisation de certains aliments provoque de la frustration et rend impossible un suivi à long terme de ce régime.» Et pour vous, ce programme a-t-il produit les effets escomptés ?

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV le retour de Squeezie entaché par cette polémique
NEXT Comment parler du cancer à vos patients ? Les futurs médecins apprennent le tact et l’empathie grâce à des ateliers de théâtre